La Ligue Odebi s’oppose à l’industrie disque

Ariane Beky
27 septembre 2004 à 00h00
0
Le regroupement d'associations Odebi milite contre les pratiques de l'industrie du disque, demande la révision de l'EUCD et invite les internautes au boycott.

La Ligue Odebi, regroupement d'associations du haut débit en France, a rappelé lundi son opposition "à toute législation qui porterait atteinte au droit à la copie privée d'oeuvres musicales ou à la simple écoute sur un lecteur librement choisi."

Au niveau national, les supports vierges qui permettent d'enregistrer sons et images font l'objet d'une redevance redistribuée aux auteurs et aux producteurs d'œuvres susceptibles d'être copiées, et ce en contrepartie de l'autorisation de copie privée incluse à la loi Lang de 1985.

Or, la Ligue (www.odebi.org) affirme dans son communiqué que des mesures limitant le droit à la copie privée sont prévues par le projet de loi du ministère de la culture sur "le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information" (DADVSI).

Ce texte vise à transposer en droit français la directive européenne EUCD (European Union Copyright Directive) adoptée en 2001 suite à un traité ratifié 5 ans plus tôt par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Dans le même temps, poursuit la Ligue, les majors du disque mettent en place des dispositifs "anti-copie" sur les CD audio, les DVD... Résultat, il est pratiquement impossible de lire le contenu de ces supports sur un ordinateur - et par conséquent de les enregistrer sur disque dur -, et sur certains lecteurs de salon !

En gros, l'industrie du disque fait payer aux acheteurs de supports enregistrés officiels, de matériel informatique et électronique, les pertes générées par l'évolution du marché global vers le numérique, des réseaux peer-to-peer (P2P) d'échanges gratuits de musique et films en ligne, aux sites légaux (iTunes Music Store, FnacMusic, etc.)

Cette situation exaspère la Ligue Odebi. Elle demande, d'une part, à l'autorité politique française d'interdire les dispositifs anti-copie" et d'inciter l'Union européenne à réviser la directive EUCD, d'autre part, aux internautes de boycotter les produits de l'industrie phonographique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top