La Ligue Odebi s’oppose à l’industrie disque

27 septembre 2004 à 00h00
0
Le regroupement d'associations Odebi milite contre les pratiques de l'industrie du disque, demande la révision de l'EUCD et invite les internautes au boycott.

La Ligue Odebi, regroupement d'associations du haut débit en France, a rappelé lundi son opposition "à toute législation qui porterait atteinte au droit à la copie privée d'oeuvres musicales ou à la simple écoute sur un lecteur librement choisi."

Au niveau national, les supports vierges qui permettent d'enregistrer sons et images font l'objet d'une redevance redistribuée aux auteurs et aux producteurs d'œuvres susceptibles d'être copiées, et ce en contrepartie de l'autorisation de copie privée incluse à la loi Lang de 1985.

Or, la Ligue (www.odebi.org) affirme dans son communiqué que des mesures limitant le droit à la copie privée sont prévues par le projet de loi du ministère de la culture sur "le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information" (DADVSI).

Ce texte vise à transposer en droit français la directive européenne EUCD (European Union Copyright Directive) adoptée en 2001 suite à un traité ratifié 5 ans plus tôt par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Dans le même temps, poursuit la Ligue, les majors du disque mettent en place des dispositifs "anti-copie" sur les CD audio, les DVD... Résultat, il est pratiquement impossible de lire le contenu de ces supports sur un ordinateur - et par conséquent de les enregistrer sur disque dur -, et sur certains lecteurs de salon !

En gros, l'industrie du disque fait payer aux acheteurs de supports enregistrés officiels, de matériel informatique et électronique, les pertes générées par l'évolution du marché global vers le numérique, des réseaux peer-to-peer (P2P) d'échanges gratuits de musique et films en ligne, aux sites légaux (iTunes Music Store, FnacMusic, etc.)

Cette situation exaspère la Ligue Odebi. Elle demande, d'une part, à l'autorité politique française d'interdire les dispositifs anti-copie" et d'inciter l'Union européenne à réviser la directive EUCD, d'autre part, aux internautes de boycotter les produits de l'industrie phonographique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Oddworld Soulstorm : une relecture sympathique, mais imparfaite de L'Exode d'Abe
15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon prime video
Vandenberg, de la brume et des fusées
Ce chargeur à induction sans fil Samsung est gratuit grâce à une double réduction 🔥
RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Haut de page