Madagascar s’ouvre à l’open source !

Par
Le 23 septembre 2004
 0

Soutenue par l’AIMF, la Commune Urbaine d’Antananarivo opte pour une solution "open source" développée par Nuxeo afin de gérer les actes d’état civil.

Soutenue par l'AIMF, la Commune Urbaine d'Antananarivo opte pour une solution "open source" développée par Nuxeo afin de gérer les actes d'état civil.

Antananarivo, capitale malgache soutenue par l'AIMF (Association internationale des mairies francophones), s'équipe d'un logiciel de gestion des actes d'état civil.

La Commune Urbaine d'Antananarivo (www.iarivo-town.mg/presentation.php) et l'AIMF (www.aimf.asso.fr) ont sélectionné Nuxeo (www.nuxeo.org), éditeur européen de solutions basées sur la plate-forme collaborative de développement web open source, "Zope".

Madagascar est un pays économiquement pauvre, riche de ses populations et de sa culture. Dans ce contexte spécifique, Nuxeo a été chargé de développer un logiciel qui permette à la Commune Urbaine (CUA) de dématérialiser gestion des actes civils, émission d'extraits et de copies.

La CUA pilote ce projet qui s'inscrit dans une démarche nationale de modernisation de l'Etat malgache. Cette première doit être saluée et soutenue. En effet, passer progressivement d'une gestion "papier" des actes civiles à l'informatisation des processus, est un progrès considérable pour la capitale malgache.

Le logiciel utilisé intègre des fonctions de "workflow" pour le traitement des actes et des registres, un module d'impression automatique de modèles légaux, et un moteur de recherche multicritères. Les agents communaux vont-ils adopter rapidement l'outil, les administrés disposer d'un meilleur service ?

Doucement mais sûrement ! Un colloque sur la modernisation de l'état civil par le biais des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) a eu lieu mi-septembre à Antananarivo.

A cette occasion étaient réunis : des représentants du ministère malgache de l'intérieur et de la réforme administrative, du ministère malgache de la justice, de l'AIMF et de la société Nuxeo.

L'intégralité du projet de modernisation (serveur d'application, serveurs web, postes de travail, etc.) repose sur le déploiement de logiciels open source "libres" qui puissent être facilement utilisés par plusieurs administrations malgaches et "à moindre coût."

"Ce projet constitue une initiative majeure de e-gouvernement qui ne manquera pas de dynamiser la région", a souligné Stéfane FERMIGIER, Directeur fondateur de Nuxeo. L'éditeur entend désormais "accentuer ses efforts pour devenir un partenaire privilégié des Etats de la zone Océan Indien (ZOI)".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top