France Télécom accélère son plan haut débit, du DSL à l’optique

Par
Le 14 septembre 2004
 0

L’opérateur historique veut mettre le très haut débit à la portée des entreprises installées dans les zones d’activités économiques (ZAE).

L'opérateur historique veut mettre le très haut débit à la portée des entreprises installées dans les zones d'activités économiques (ZAE).

Thierry BRETON, Président de France Télécom, a présenté le 13 septembre 2004 lors d'un déplacement à Amiens (Somme), les principaux axes de la troisième phase du plan "haut débit pour tous".

Désormais privatisé, le groupe veut "soutenir la compétitivité du territoire en accélérant la desserte en fibre optique des zones d'activités économiques afin de mettre le très haut débit à la portée de toutes les entreprises".

Les ZAE correspondent à des espaces "dédiés" regroupant infrastructures et services à destination des entreprises qui y sont installées. Régions et départements concernés participent, par contrat avec les communes, à leur financement.

En France, il existe à l'heure actuelle 2000 ZAE. Celles-ci abritent 120 000 entreprises, des PME aux grands groupes. Pour séduire cette cible et faire face à la concurrence (Cegetel, Neuf Telecom, etc.), l'opérateur historique travaille à l'accélération d'un plan de précâblage en fibre optique.

Selon la direction de France Télécom, ce plan est censé permettre aux entreprises des ZAE de disposer "dans des délais plus courts, d'accès Internet à très haut débit dans les 20 principales agglomérations françaises".

L'opérateur dispose aujourd'hui d'un réseau optique le plus étendu de France, plus de 2 millions de km auxquels seront ajoutés 300 000 km.

L'objectif est à la fois de repositionner France Télécom sur le marché (fibre optique, VPN, grille tarifaire, rayonnement européen, etc.), de réduire les coûts de raccordement optique des entreprises installées en France, et d'étendre les possibilités DSL.

France Télécom souhaite pouvoir proposer des débits pouvant atteindre 16 Mb/s en SDSL et 100 Mb/s via la fibre optique. Pour atteindre de tels objectifs, l'opérateur va injecter dans ce projet 250 millions d'euros supplémentaires sur 3 ans, de 2005 à 2007.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top