Alcatel est très mobile en Libye !

Par
Le 10 septembre 2004
 0

Entre menaces sur la liberté de presse et développement libre de l’accès à Internet, la téléphonie de nouvelle génération progresse au pays du colonel Kadhafi.

Entre menaces sur la liberté de presse et développement libre de l'accès à Internet, la téléphonie de nouvelle génération progresse au pays du colonel Kadhafi.

Libye, pays d'Afrique du nord situé entre l'Algérie à l'ouest et l'Egypte à l'Est, a choisi de développer son infrastructure réseaux mobiles avec l'aide de l'équipementier français, Alcatel.

Celui-ci a annoncé le 10 septembre 2004 la signature d'un nouveau contrat juteux, environ 100 millions de dollars, avec l'opérateur national General Post and Telecommunication Company (GPTC).

Ce contrat couvre la fourniture d'infrastructure et de services mobiles UMTS et Edge. Technologie intermédiaire du multimédia mobile, EDGE (Enhanced Data Rates for GSM Evolution) est une sorte de 2,5G+ qui permet à l'opérateur de faire évoluer les capacités de son réseau.

L'UMTS (Universal Mobile Telecommunications System), qui fait ses premiers pas commerciaux en France, est une technologie de radiocommunications mobiles de troisième génération. L'UMTS permettra à l'opérateur libyen de proposer à ses abonnés une large gamme de services multimédias voix/données/images.

Déploiement majeur de la 3G sur le continent africain, ce contrat renforce la position dominante d'Alcatel en Libye. L'équipementier va fournir sa solution Evolium (accès radio et coeur de réseau) qui permettra à GPTC de proposer des services mobiles de nouvelle génération à 2,5 millions d'abonnés, sur 75% du territoire libyen.

Le déploiement de ce réseau devrait s'achever d'ici fin 2005. Il complétera l'infrastructure GSM/EDGE existante de GPTC, infrastructure qui a été également mise en place par Alcatel. L'équipementier devra également fournir à son client faisceaux hertziens, solutions de transmission optique et satellitaire Vsat.

"GPTC/Al-Madar va être à l'avant-garde de la technologie UMTS sur le continent africain, ce qui positionnera la Libye au premier plan du développement des télécoms en Afrique", a récemment déclaré la direction de GPTC.

La Libye est dirigée par le colonel Mouammar KADHAFI. Bien que les Libyens aient librement accès à Internet et aux chaînes de télévision par satellite, la presse reste muselée par le régime militaire.
Modifié le 18/09/2018 à 14h15
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top