M. de Villepin veut renforcer la lutte contre la cybercriminalité

0
Le très diplomate ministre français de l'intérieur, Dominique de Villepin, veut faire de la lutte contre la criminalité sur Internet une priorité nationale.

Devenu ministre de l'intérieur à la création du gouvernement RAFFARIN III, Dominique de VILLEPIN, ex-chef de la diplomatie française, a présenté mardi de nouveaux axes de lutte contre la criminalité sur Internet.

Bien plus diplomate que son prédécesseur, Nicolas SARKOZY, actuel ministre de l'économie, monsieur de VILLEPIN est favorable à l'augmentation des forces de police et de gendarmerie chargées de lutter contre la cybercriminalité.

Il est temps en effet "face à une forme de criminalité nouvelle et en constante évolution, de repenser méthodes et moyens d'action", a déclaré le ministre.

Dominique de VILLEPIN estime que la menace "du piratage aux incitations à la haine, des fraudes bancaires à la pédopornographie, porte atteinte à la sécurité et aux valeurs de tous les citoyens".

D'ici 2007, les effectifs nationaux spécialisés dans la lutte contre la cybercriminalité devraient doubler, passant de 300 à 600 fonctionnaires, a déclaré le ministre lors d'un déplacement à l'IRCGN (Institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale) de Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, en compagnie du président de France Télécom, Thierry BRETON.

Par ailleurs, le ministre de l'intérieur français a assuré que "les capacités d'investigation de la police et de la gendarmerie" en matière de lutte contre la criminalité en ligne allaient être renforcées.

A l'heure où les réseaux terroristes jouent la carte de la mondialisation, il est temps de mieux protéger la Toile et ses usagers.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page