"L’administration électronique, c’est l’administration d’aujourd’hui"

0
Lors d'un point presse, Renaud DUTREIL a présenté les nouveautés proposées dans le cadre du plan ADELE, du "3939" à la dématérialisation des procédures d'achats.

"L'avenir du service public passe par sa modernisation", a réaffirmé Renaud DUTREIL, ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, lors d'une conférence de presse organisée à Paris dans les locaux du ministère le 7 septembre 2004.

A cette occasion, Renaud DUTREIL et Eric WOERTH, secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat, ont rappelé les objectifs du programme d'action nationale ADELE (Administration Electronique 2004-07), résumé la situation actuelle et présenté les services qui seront accessibles aux usagers à partir d'octobre 2004.

Doté d'un budget total de 1,8 milliard d'euros couvrant la mise en œuvre de 140 projets, ADELE est sans doute le plan le plus ambitieux de modernisation de l'administration française qui ait été engagé à ce jour.

Ce programme doit à la fois permettre à l'administration française d'améliorer ses prestations "au service du public" et de réaliser des économies substantielles. Le gouvernement estime les gains de productivité réalisables "de 5 à 7 milliards d'euros" à partir de 2007.

Aujourd'hui, outre le site Internet impôts.gouv.fr (une réussite : 38 millions de visiteurs depuis le début de l'année et 2 millions de déclarations d'impôts sur le revenu effectuées en ligne, soit 10 fois plus qu'en 2002), le portail de l'administration française (service-public.fr) ou celui des déclarations sociales pour les entreprises (net-entreprises.fr), le Net français compte 7000 sites publics.

Parallèlement aux portails Internet, à partir d'octobre chaque citoyen pourra accéder via un numéro d'appel unique, le "3939" à des informations administratives de premier niveau. Les requêtes plus complexes seront transférées "sans rupture d'appel" vers des services experts, les Centres interministériels de renseignements administratifs (CIRA) notamment.

L'appel coûtera 1,5 euro à l'Etat et 0,12 euro la minute à l'usager. Expérimenté en régions Rhône Alpes et Aquitaine, le "3939, allo service public" utilise les infrastructures et prestations de sociétés privées sélectionnées sur appels d'offres, le gestionnaire de centre d'appels Phone Marketing compte parmi ces entreprises, a précisé Eric WOERTH mardi.

En 2005, le plan ADELE se poursuivra à travers la mise en ligne de l'espace personnalisé mon.service-public.fr, la simplification des changements d'adresse, des demandes d'Etat civil pour les particuliers et de subventions pour les associations, et la dématérialisation des achats publics par voie électronique.

"Nous devons avoir une approche 'clients' du service public : Optimiser le back office et, surtout, renforcer le front office au service des usagers. Il faut privilégier leurs besoins, du guichet aux bornes interactives", a résumé Renaud DUTREIL.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet