Téléphone, médiaphone ou ordiphone ?

Par ,
le 27 novembre 2003
 0

Derrière un anglicisme comme le mot "smartphone" se cachent des produits finalement très différents. De nouvelles définitions s'imposent.

Un mot, plusieurs problématiques.

Le mot "smartphone" existe depuis plusieurs années et un vulgarisateur scientifique comme Joël de Rosnay proposait sa traduction par "intelliphone" dès l'année 1998. Mais ce concept de téléphone intelligent, reprenant certaines caractéristiques des ordinateurs a du adopter un profil bas pendant les années de crise de l'internet.

Mais depuis 2002, tout a changé. Handspring a débuté la commercialisation de sa gamme Treo, Sony Ericsson a lancé son célèbre P800 puis son successeur le P900 et enfin Microsoft s'est associé à Orange dans le lancement d'une nouvelle famille de produits, les Smartphones Windows.

Mais derrière tous ces "smartphones", se cachent en réalité des problématiques assez différentes, ce qui nécessite une redéfinition du marché de la téléphonie mobile en 3 segments : les téléphones, les médiaphones et les ordiphones.

Le téléphone : Simplicité et compacité pour se parler.

Malgré tout l'enthousiasme que l'on peut porter à l'internet mobile, il faut reconnaître qu'aujourd'hui, l'essentiel du marché se fait sur la voix. Se parler au téléphone est le quotidien de centaines de millions de personnes sur la planète qui n'attendent rien d'autre de leur téléphone qu'une grande simplicité d'usage et une bonne compacité. Wap et Java sont bien souvent ignorés et le seul usage "data" se limite au carnet d'adresses et à l'usage très ponctuel des SMS.

Le médiaphone : Un écran pour consommer des données

Au delà des capacités de transmissions, la grande innovation actuelle de la téléphonie mobile c'est bien évidemment l'immense écran couleur qui équipe désormais de nombreux modèles. Tourné vers la consommation de médias numériques, le "médiaphone" s'ouvre à l'imagerie, à la photo numérique, à la navigation internet ou encore aux jeux java sans oublier la musique et, dans une moindre mesure, quelques fonctions bureautiques. Le médiaphone est "fun" et entend être la parfaite hybridation entre un téléphone, un baladeur, une console de jeu et un appareil photo numérique.

L'Ordiphone : Saisir et échanger des données

Reprenant éventuellement les caractéristiques du médiaphone, l'ordiphone met avant tout l'accent sur la saisie des données (au moyen d'un stylet sur écran tactile ou d'un clavier miniature) et sur la simplicité de leur transfert vers l'univers informatique professionnel (messagerie électronique, accès web, synchronisation des données avec un PC). L'ordiphone est un "gros" téléphone, souvent accompagné d'une oreillette mais permet de se passer d'un ordinateur de poche voire d'un ordinateur portable. Parfois "fun" (P900), parfois sérieux (Treo 600), l'ordiphone vise avant tout une population de cadres nomades et d'hommes d'affaires.

C'est quoi un smartphone ?

Ce découpage aurait donc pour première conséquence de scinder le segment des "smartphones" entre d'une part les médiaphones, tournés vers la consommation des données, et d'autre part les ordiphones, visant leur production et leur échange. Bien que nokia semble reprendre un tel découpage avec ses 3 plate-formes logicielles Series40 (téléphones), Series60 (médiaphones) et Series90 (ordiphones), sa propre communication brouille ce schéma en présentant le 6600, pourtant basé sur Series60 et Symbian, comme un "téléphone ayant mangé un ordinateur".

Téléphone, médiaphone ou ordiphone, le marché continue en tout cas d'évoluer et d'adresser l'ensemble des niches de consommateurs identifiés. Reste à pousser le grand public à découvrir la richesse fonctionnelle des derniers appareils et peut-être à mettre à jour nos dictionnaires !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top