La Société Générale gère ses contenus avec Noheto, spécialiste ECM français

Par
Le 26 novembre 2003
 0

La Société Générale équipe ses intranets d’infos groupe et RH de la plate-forme de gestion de contenus web développée par l’éditeur français Noheto.

Le sixième groupe bancaire de la zone euro, la Société Générale (www.socgen.com) complète ses intranets « Information Groupe » et « Information RH » du logiciel de gestion de contenus web conçu par la société française Noheto (www.noheto.net).

La Société Générale a implémenté la plate-forme WCM 5 de Noheto, WCM pour Web Content Management. Cette solution est censée offrir la possibilité à tous ses utilisateurs, « experts » et non-techniciens, de mettre à jour les données dont ils ont la responsabilité.

WCM 5 de Noheto doit faciliter l'accès aux informations disponibles sur les deux intranets Groupe et RH de la banque, intranets opérationnels depuis le 15 octobre dernier.

La plate-forme d'hébergement retenue par La Société Générale repose sur un environnement mixte : Solaris 2.8 ; WebLogic Server 7 ; Oracle 8.

Après une décennie dominée par les progiciels intégrés de gestion (ERP), les logiciels de gestion du contenu (ECM - Enterprise Content Management) arrivent en force sur le marché, et « révolutionne » l'informatique d'entreprise.

Société française, Noheto propose une alternative aujourd'hui éprouvée aux solutions des ténors de l'édition américaine sur ce marché, dont 17, son partenaire, et des sociétés spécialisées telles que Documentum et Interwoven.

Les solutions développées par Noheto s'appuient sur une technologie modulaire brevetée au standard J2EE, et complètent les infrastructures Internet, intranets et portails reposant sur des serveurs d'applications Java comme Weblogic de Bea Systems et Websphere d'IBM.

WCM 5 permet la création du contenu « sans compétence technique », la gestion des utilisateurs (profils et droits), des processus de validation avant publication, et la connexion aux données existantes de l'entreprise (systèmes de fichiers ou bases de données).

Outre la Société Générale, Noheto compte parmi ses références : le ministère de l'économie, des finances et de l'industrie (DGI - impots.gouv.fr), le Commissariat à l'énergie atomique, l'Assemblée Nationale et... BNP-Paribas.

Soutenue par l'ANVAR Ile-de-France Ouest, Noheto n'aurait pas eu recours au capital risque pour se développer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top