L'IE-Club se penche sur l'avenir de l'industrie logicielle

Jérôme Bouteiller
24 octobre 2003 à 00h00
0

A l'occasion du son quatorzième cross-over, l'IE-Club de Maurice KHAWAM s'est interrogé sur l'innovation dans l'industrie du logiciel

Cécité ou Nécessité ? C'est en ces termes que s'est interrogé l'IE-Club, un club animé par Maurice KHAWAM et réunissant "investisseurs et entrepreneurs de la tech-economie", à l'occasion de la quatorzième édition de ses rencontres Cross-Over consacrée cette fois-ci à l'innovation dans l'industrie logicielle.

Animée par Luc FAYARD (01informatique), cette conférence réunissait un impressionnant parterre de dirigeants de l'industrie logicielle : Jimmy ANIDJAR (DG Oracle France), Christophe AULNETTE (PDG Microsoft France), Jeroen BENT (DG France) et de dirigeants du secteur des services informatiques : Jean-Paul FIGER (CTO Cap Gemini), Benoît GENUINI (DG Accenture France) et Gérard CLAVERIE (Directeur Commercial chez Business Consulting Services).

Les différents intervenants ont confirmé la montée en puissance des web services et surtout la baisse des budgets informatiques de leurs clients et anticipent tous une consolidation du secteur, à l'image des récents rachats et opérations de fusion acquisition tant dans le domaine des infrastructures que celui des applications. Oracle a présenté ses ambitions dans le domaine du grid computing, capable de mutualiser des serveurs afin d'optimiser l'usage des infrastructures informatiques. Microsoft a fait état de de ses nombreuses réflexions dans la business intelligence, la eHome et les interfaces naturelles. IBM a souligné les enjeux liés à la mise en réseau de millions d'entreprises, de milliards d'individus et à celle de dizaines de milliards d'objets communicants et a partagé ses réflexions sur le commerce invisible (puces RFID pour remplacer les codes barres) ou encore sur l'informatique autonome, capable de s'auto-configurer, s'auto-organiser et s'auto-réparer, à l'image du corps humain.

Les intervenants sont par contre restés relativement discrets sur les enjeux liés aux logiciels libres (Linux, MySQL, Apache, PHP), ont semblé sceptiques face à la montée en puissance des logiciels de gestion de contenu, possibles successeurs des ERP dans les entreprises, et enfin n'ont pas su répondre favorablement aux questions des investisseurs présents dans la salle, qui s'interrogeaient sur la capacité des grands éditeurs à racheter start-up et PME du logiciel.

Reste qu'au delà des conséquences de l'éclatement de la bulle internet, l'industrie logicielle est désormais véritablement entrée dans une troisième génération. Après l'ère des gros systèmes dominée par IBM, celle de la micro-informatique dominée par Microsoft, s'ouvre désormais celle de l'informatique en réseau, marquée par les web services, le grid computing et l'interconnexion de milliards d'entreprises, individus et objets. Reste à identifier son futur leader.
Modifié le 18/09/2018 à 14h14
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top