Bruxelles se prononce pour une e-administration paneuropéenne

Par Ariane Beky
le 30 septembre 2003 à 00h00
0

La Commission européenne a adopté lundi une communication sur le rôle majeur de l'administration en ligne pour l'avenir de l'Europe.

Bruxelles invite les Etats membres de l'UE à s'engager politiquement, à favoriser la coopération des secteurs public et privé, pour accélérer le développement de l'administration en ligne.

Dans une communication adoptée lundi, l'exécutif européen propose une série de mesures ayant pour objectif la mise en place des services publics "de premier ordre" sur le "vieux" continent, et ce en adéquation avec le plan d'action eEurope 2005.

L'échange de bonnes pratiques, le soutien des programmes de R&D, des pilotes et programmes de mise en œuvre communautaires, et des initiatives aux niveaux local, régional et national, font partie des mesures proposées.

Erkki LIIKANEN, commissaire européen en charge des entreprises et de la société de l'information, a déclaré lundi : "Il est essentiel de disposer d'un secteur public qui contribue à la croissance économique européenne, un secteur qui offre à tous des services de qualité et qui renforce le processus démocratique."

Pour cela, il est nécessaire d'instaurer la confiance dans les interactions en ligne avec les pouvoirs publics, de préserver la confidentialité des données, et d'assurer l'authentification et la gestion des identités.

En outre, améliorer les services publics c'est, d'après la Commission, associer les technologies de l'information et des communications (TIC) "à des changements au niveau de l'organisation et des compétences."

Bruxelles rappelle que les administrations doivent investir dans des approches à plates-formes multiples : ordinateurs individuels, télévision numérique, terminaux mobiles, points d'accès publics à l'Internet, etc.

La Commission précise par ailleurs que les administrations peuvent réaliser d'importants gains de productivité en en développant la passation électronique des marchés publics.

Enfin, l'exécutif européen souhaite qu'une action spécifique soit engagée pour mettre en œuvre et promouvoir des services paneuropéens d'administration en ligne qui contribuent "au développement d'un véritable sens de la citoyenneté européenne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
Le serveur test de PlayerUnknown's Battlegrounds arrive sur consoles
Télescope : ce qu’il faut savoir pour débuter et choisir un modèle
42 pays adoptent des normes pour une IA plus
Pourquoi installer un antivirus ou une suite de sécurité pour Mac ?
scroll top