MSN va fermer son service de dialogue en direct en Europe

Ariane Beky
24 septembre 2003 à 00h00
0
Les internautes européens, habitués des discussions en direct via le portail MSN (msn.fr pour la France), n'ont plus que quatre semaines pour profiter du service ; mardi, la direction de la firme californienne a annoncé la fermeture de son "Chat" sur la plupart de ses 34 marchés.

En Europe, en Amérique latine - à l'exception du Brésil - et en Asie - sauf le Japon -, la filiale Internet de Microsoft, numéro un mondial du logiciel, a choisi d'arrêter son service gratuit de dialogue en direct le 14 octobre prochain.

Cette date de fermeture du service a été confirmée mercredi par MSN France. La direction de MSN France a par ailleurs rappelé que "cette décision est l'expression de la responsabilité d'entreprise de MSN qui s'attache en permanence à lutter contre les dérives du web telles que le spam ou la pédophilie."

La société souligne qu'elle investit "en permanence afin d'améliorer la sécurité de ses services gratuits sur MSN Hotmail (anti-virus, filtres anti-spam) et sur MSN Messenger" tout en rappelant qu'elle fournit également "des services sur abonnement tels que le contrôle parental et des fonctions anti-spam avancées sur MSN 8."

L'objectif officiel avancé par Microsoft et sa filiale est donc bien de limiter l'accroissement du spam (courriers électroniques non sollicités) et des publicités à caractère pornographique ou pédophile.

"Cette modification vise à protéger les utilisateurs de nos services de toute information non sollicitée comme des courriers ou publicités pornographiques, et à mieux protéger les enfants de communications en ligne non appropriées", a souligné la direction de MSN dans son communiqué.

Selon une étude rendue publique mardi par N2H2 (www.n2h2.com), société internationale de filtrage des contenus sur Internet, le nombre de pages pornographiques commerciales en ligne aurait atteint 260 millions fin août 2003, contre 14 millions de pages en 1998 !

MSN refuse d'être associée à cette progression du porno sur Internet. De plus, elle ne souhaite pas perdre de l'argent à travers des services en ligne gratuits proposés à travers le monde. Le temps est donc venu pour sa direction d'orienter sa cible, les nord-américains en priorité, vers des services payants, et de tester la réaction de ces internautes.

La filiale de Microsoft devrait donc continuer à proposer ce service de dialogue en direct aux seuls internautes installés aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil, au Japon et en Nouvelle-Zélande. Sur ces marchés, l'accès au service sera soumis à conditions à partir de la mi-octobre 2003.

Aux Etats-Unis, par exemple, les utilisateurs du "dial" MSN devront s'inscrire au préalable à l'un des services payants proposés par le portail. L'opération devrait être rémunératrice pour la société, et lui permettra de disposer du numéro de carte bancaire, donc d'informations sensibles, des utilisateurs du "Chat".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Gaix-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
scroll top