Philippe Distler est nommé DG de l'Autorité de régulation des télécoms

Ariane Beky
22 septembre 2003 à 00h00
0
L'Autorité de régulation des télécommunications (www.art-telecom.fr), présidée par Paul CHAMPSAUR, a annoncé lundi que Philippe DISTLER va succéder à Jean MARIMBERT au poste de Directeur général de l'organisation.

DG de l'ART depuis janvier 2001, le conseiller d'Etat Jean MARIMBERT quittera ses fonctions fin septembre 2003 "pour prendre en charge une mission temporaire sur les services chargés de l'emploi en France", a précisé l'organisation dans son communiqué.

Son successeur, ingénieur général des télécommunications âgé de 49 ans, est actuellement en charge du service interconnexion et nouvelles technologies de l'Autorité. Par ailleurs, au sein de l'Union internationale des télécommunications (www.itu.int), il préside une commission d'études dans le domaine de la normalisation.

Ancien élève de l'Ecole Polytechnique et de Télécom Paris, école nationale supérieure des télécommunications, Philippe DISTLER a travaillé dans le domaine des réseaux de 1980 à 1996 au sein du CNET - Centre national d'études des télécommunications. Il a notamment participé à l'introduction du "système de signalisation n°7" en France.

M. DISTLER a également exercé différentes responsabilités au sein d'organismes de normalisation, avant de rejoindre l'ART comme chef du service technique. Par la suite, en 2000, il a été nommé responsable du service interconnexion et nouvelles technologies de l'Autorité.

Philippe DISTLER occupera le poste de Directeur général de l'ART à partir du 1er octobre 2003.
Modifié le 18/09/2018 à 14h14
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top