La CEA-PME s'oppose aux brevets logiciels

Ariane Beky
18 septembre 2003 à 00h00
0

La Confédération européenne des associations de PME s'oppose aux brevets logiciels, à la veille du vote des eurodéputés sur la question.

La CEA-PME (www.ceapme.org) monte à son tour au créneau contre les brevets logiciels, alors que le Parlement européen s'apprête à voter, le 22 septembre 2003, le projet de directive de la Commission sur "la brevetabilité des inventions mises en œuvre par ordinateur."

La Confédération européenne des associations de petites et moyennes entreprises,
(CEA-PME ou ECA-SME pour European Confederation of Associations of Small and Medium-Sized Enterprises) regroupe 22 associations réparties sur 19 pays et représentant plus de 500 000 entreprises européennes.

Avec la CEDI (Confédération européenne des indépendants) et l'ESBA (European Small Business Alliance), la CEA-PME s'oppose au texte en l'état.

Mario OHOVEN, Président de la CEA-PME, rejette le projet de directive de la Commission européenne sur la brevetabilité des logiciels, car celui-ci "va à l'encontre des intérêts de l'industrie européenne du logiciel."

Par ailleurs, a insisté M. OHOVEN, "si le Parlement européen devait voter pour ce texte sans y apporter de modifications, l'économie européenne serait menacée et risquerait de perdre des milliers d'emplois. De plus, la dynamique de l'innovation serait ralentie, voire annulée pour les PME."

Cette opposition aux brevets logiciels est également partagée par des organisations telles que la FFII (Foundation for a Free Information Infrastructure - www.ffii.org), Eurolinux, (http://eurolinux.ffii.org/) et l'AFUL (Association francophone des utilisateurs de Linux et des logiciels libres - www.aful.org). Fin août dernier, plus de 1500 sites web s'étaient mis en grève lors d'une "OnlineDemo Action" et 500 opposants aux brevets logiciels s'étaient rassemblés devant le Parlement européen.

Des personnalités politiques du PSE ont également fait connaître leur opposition au projet de directive de l'exécutif européen, dont l'ancien Premier ministre Michel ROCARD, actuel président de la commission "culture, jeunesse, éducation médias et sport" du Parlement européen, et le député Gilles SAVARY.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
Pampers se lance dans les

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top