La téléphonie mobile progresse de 13,4% sur un an, au détriment du fixe

Par
Le 17 septembre 2003
 0

Selon l'observatoire des marchés au premier trimestre 2003 publié par l'ART, le secteur des télécoms a enregistré une hausse annuelle globale de 1,2% de son CA

L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a rendu public lundi dernier son observatoire du marché français des services de télécommunications au 1er trimestre 2003.

Le marché des télécoms a enregistré une hausse annuelle globale de 1,2% de son chiffre d'affaires entre le premier trimestre 2002 et le premier trimestre 2003.

Sans surprise, c'est la téléphonie mobile qui réalise la meilleure progression annuelle, à +13,4% de son CA sur un an. A l'inverse, la part de la téléphonie fixe dans les recettes totales du marché des télécoms décroît.

Si le parc de téléphones fixes dépasse à nouveau à la fin du premier trimestre 2003 les 34 millions de lignes, "la décroissance du secteur est manifeste ", à -4% sur un an au niveau du CA, et -4,6% sur un an en volume de trafic.

Un bon point pour les opérateurs privés de téléphonie fixe (Cegetel, 9Telecom, Tele2, etc.) : La présélection a progressé de près de 43% entre le premier trimestre 2002 et la même période cette année. Désormais, le nombre de connexions indirectes par sélection du transporteur concerne plus de 10 millions de lignes fixes.

Depuis la fin de l'année 2002, le dégroupage de la boucle locale se développe, surtout le dégroupage partiel qui est utilisé pour la constitution d'offres ADSL (asymmetric digital line). Avec elles, Internet ne cesse de faire de nouveaux adeptes.

"Le marché du haut débit est incontestablement le moteur de la croissance du secteur", a souligné l'ART. Le parc d'abonnés à l'Internet haut débit a atteint 2 millions de clients fin mars 2003, dont 1,8 million d'abonnés ADSL. Le CA du haut débit représente désormais 44% des recettes Internet, contre 22% il y a un an.

Enfin le fleuron des télécoms français, la téléphonie mobile "représente toujours le principal vecteur de la croissance du marché des télécommunications." Avec un CA de 3,1 milliards d'euros au premier trimestre 2003, il constitue plus du tiers du marché total des télécoms en France.

Le parc total de mobiles dépasse les 39 millions, pour un taux de pénétration de 64,5%. Quant à la part des formules forfaitaires, elle représente désormais près de 57% du parc "mobile" total.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top