Le virus LoveSan / MSBlaster touche le Japon !

13 août 2003 à 00h00
0
Les utilisateurs de Windows vont-ils finir par préférer le Mac au PC, ou privilégier le système d'exploitation Linux à l'OS du numéro un mondial du logiciel ?

C'est peu probable. Quoi qu'il en soit, les nombreuses alertes récentes quant à la propagation de virus informatiques à travers les failles de Windows et autres logiciels de Microsoft, ne rassurent pas le consommateur.

Lundi, près d'une semaine après avoir signalé la présence du virus W32/Mimail@MM, l'institut SANS (www.sans.org/index.php) a signalé la présence d'un nouveau virus de type ver, LoveSan, Blaster, ou MSBlaster, exploitant une faille de Windows pour se répandre.

Après les Etats-Unis, LoveSan / MSBlaster, qui se répandrait à travers une faille du service Distributed Component Object de la fonction d'exécution de procédures sur PC distant sous Windows 2000 ou XP, aurait gagné le Japon selon , fabricant de solutions anti-virus.

De mardi à mercredi, l'éditeur affirme avoir enregistré 247 infections causées par le virus LoveSan.

"Nous pensons que les informations reçues ne sont que le sommet de l'iceberg, et que le nombre d'infections va augmenter", a déclaré à la presse une porte-parole de Trend Micro. Le virus aurait été le plus rapide à se répandre depuis le début de l'année 2003 dans l'archipel.

A l'inverse de ses concurrents, Network Associates et , qui en début de semaine ont estimé ce virus "faiblement à moyennement" dangereux, Trend Micro estime LoveSan ou MSBlaster aussi nuisible que Slammer. Ce dernier a parasité les services en ligne en Corée du sud au début de l'année.

Comme toujours, Microsoft invite ses clients à télécharger des patches censés protéger leur PC face à la menace (www.microsoft.com/security/).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Profil Soft sort la nouvelle version de sa solution e-RH
L'alliance Win-tel devient mobile avec Mitac
La NetCoalition critique les méthodes de la RIAA
L'alliance Win-tel devient mobile avec Mitac
Faute avouée est à moitié pardonnée.
Profil Soft sort la nouvelle version de sa solution e-RH
L'alliance Win-tel devient mobile avec Mitac
La NetCoalition critique les méthodes de la RIAA
L'alliance Win-tel devient mobile avec Mitac
Faute avouée est à moitié pardonnée.
Haut de page