Wanadoo NL en aurait terminé avec son PeerCache !

12 août 2003 à 00h00
0
Après avoir annoncé début juillet que Wanadoo Pays-Bas avait intégré un serveur cache à son portail, The Register a signalé dans un article daté du 8 août 2003 que la filiale néerlandaise du FAI français aurait cessé son expérimentation (www.theregister.co.uk/content/6/32243.html).

Afin de permettre à ses internautes utilisateurs de réseaux P2P (peer-to-peer) de télécharger fichiers MP3 et vidéo près de "deux fois plus vite" que par le passé, Wanadoo NL avait choisi la solution "PeerCache" conçue par la société suédoise Joltid. Cet éditeur est également le développeur et l'administrateur des réseaux P2P KaZaA et FastTrack...

Début août, Wanadoo NL aurait "soudainement abandonné le test du PeerCache de Joltid", solution conçue pour économiser de la bande passante en plaçant en cache les fichiers les plus téléchargés des réseaux tels que KaZaA, en rappelant qu'il n'était question "que d'une expérimentation et non d'une opération visant à intégrer PeerCache à l'ensemble des filiales européennes de Wanadoo".

"L'objectif n'est pas du tout un partenariat avec KaZaA, ni une caution quelconque des pratiques des internautes pirates. Il est uniquement de trouver des solutions technologiques d'optimisation du réseau et de la bande passante", avait déclaré la direction de Wanadoo France au début de l'été.

Les fichiers sont échangés entre utilisateurs dans le P2P, il n'y a donc pas de serveur central pour le téléchargement. Pour une organisation telle la RIAA (Recording Industry Association of America), cette méthode bafoue les droits d'auteur et fait perdre des millions à l'industrie du disque.

The Register a par ailleurs rappelé que selon Lammert Van RAAN, responsable du développement chez Wanadoo NL, la solution PeerCache intégrée au portail aurait mémorisé près de "0,8 terabyte" de fichiers les plus demandés sur serveurs locaux.

Malgré le désistement de Wanadoo NL, la société Joltid a annoncé que trois importants fournisseurs d'accès européens ont fait l'acquisition de sa technologie PeerCache. Toutefois, à ce jour, le nom de ces entreprises n'a pas été officiellement communiqué. Enfin, une vingtaine de sociétés testeraient le produit actuellement, d'après Niklas ZENNSTROM, co-fondateur de KaZaA.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top