Microsoft fait appel dans une affaire de brevet "à 520 M de dollars"

Par
Le 12 août 2003
 0

Microsoft va faire appel d'une décision de justice lui ordonnant de verser 520 millions de dollars pour violation de brevet en matière de navigateur Internet.

Microsoft a annoncé mardi vouloir faire appel de la décision de justice rendue par un tribunal de Chicago. Celui-ci a imposé à l'éditeur de verser 520 millions de dollars à l'Université de Californie et à la société informatique Eolas Technologies (http://www.eolas.com/) pour violation de brevet.

Eolas Tech. a porté plainte contre Microsoft dès 1999, accusant l'éditeur d'avoir utilisé, sans son accord, sa technologie brevetée appliquée aux navigateurs web. Celle-ci permet notamment l'ajout et l'intégration de "plug-ins et applets" aux navigateurs.

Eolas réclamait 1,2 milliard de dollars de dommages et intérêts ! Bien que le tribunal ait jugé que Microsoft a effectivement porté préjudice aux deux organisations en enfreignant le droit des brevets, il s'est refusé à trop "charger le baudet".

"La décision du tribunal nous déçoit mais nous comptons bien faire appel et sommes persuadés que les faits viendront démontrer le bien-fondé de notre position", a déclaré un porte-parole de l'éditeur.

La direction de Microsoft affirme que la technologie utilisée par , son très populaire navigateur, est différente de celle développée et brevetée par Eolas Technologies, société basée à Chicago, Illinois, fondée en 1994 par Michael DOYLE, ancien professeur de l'Université de Californie.

"Nous sommes très satisfaits", a déclaré Martin R. LUECK, avocat de Eolas. La décision montre que les droits sur les brevets doivent être respectés, et ce qu'elles que soient la taille et la part de marché de la société concernée."

A l'heure actuelle, Microsoft fait face à 30 procès dans des affaires de violation de brevets, de gestion des droits numériques, de logiciels de Jeux Vidéo...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top