Cuba surfe contre "le terrorisme médiatique"

Par
Le 06 août 2003
 0

Cuba, la très latine, musicale et toujours Fidel, île métisse, se dote d'un site Internet, www.cubadebate.cu, "contra el terrorismo mediàtico".

Fidel CASTRO n'est plus, loin s'en faut, un jeune révolutionnaire. Quoi qu'il en soit, l'homme d'Etat reste, pour une majorité de cubains, la figure emblématique d'une île résistante face aux "volontés impérialistes" de puissantes nations capitalistes.

Le "lider maximo" fustige les Etats-Unis, qui maintiennent le boycott de l'île depuis plus de 30 ans, et depuis peu l'Union européenne.

Alors qu'à partir de 1989, les régimes communistes se sont effondrés les uns après les autres, les autorités cubaines maintiennent toujours en ce début de 21ème siècle une ligne politique dure, qui isole un régime contesté à l'international comme sur son propre territoire.

La Chine, sous son voile rouge, fait beaucoup mieux en terme de croissance économique, merci Taïwan !, mais pas de Salsa...

Aussi bornées que soient les autorités cubaines, elles ont conscience de l'influence d'un support tel qu'Internet. C'est une des raisons pour lesquelles l'île vient de mettre en ligne un site web : www.cubadebate.cu. Celui-ci soutient la lutte contre "le terrorisme médiatique initié par d'importantes multinationales", selon les termes de Ricardo ALARCON, président de l'Assemblée nationale du pouvoir populaire cubain.

Le portail cubadebate.cu, tout de rouge vêtu, est une mine pour les étudiants et chercheurs intéressés par les relations internationales post-guerre froide, et par l'influence grandissante du Net sur la politique.

Mis à jour par une soixantaine de journalistes cubains, CubaDebate a pour objectifs de "lutter contre la manipulation de l'information, et de faire connaître 'notre' vérité face aux calomnies et aux mensonges colportés sur Cuba", a déclaré Ricardo ALARCON, lors d'une conférence de presse.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top