Telisma milite pour la promotion du VoiceXML

Jérôme Bouteiller
19 décembre 2002 à 00h00
0
L'internet vocal commence à se structurer. En partenariat avec les sociétés Dexem, EurekaSoft, JD-Labtech et MAP telecom, la jeune pousse Telisma, issue des laboratoires de recherche de , annonce la création d'un groupe de réflexion pour la promotion du voiceXML.

"Aujourd'hui, les technologies de la parole sont en effet matures et le marché des grandes entreprises est prêt à développer et déployer une nouvelle génération de services vocaux de grande envergure. Le rôle de cette initiative est d'aider ces entreprises à franchir le pas grâce au VoiceXML. Le bénéfice majeur de ce standard est de rendre la programmation des applications vocales, qui pouvait encore hier sembler complexe, aussi simple que les applications Web et de permettre de la portabilité universelle des applications vocales. En permettant de créer rapidement, mais aussi de tester facilement et sans investir lourdement, les services vocaux dont ils ont besoin, le VoiceXML est, aux yeux des partenaires de ce groupe, la clé de l'émergence à grande échelle d'une nouvelle génération de services vocaux. " précisent les sociétés dans un communiqué commun.
« Nous sommes très enthousiastes de participer au lancement de cette initiative et de travailler avec nos partenaires à la promotion du VoiceXML. VoiceXML vous permet de construire des applications vocales pour 2 milliards de téléphones à partir d'un simple serveur HTTP. De cela, va découler une période de grandes innovations dans les services vocaux. », déclare Alain JAOUEN, PDG de Dexem, société de conseil et d'ingénierie dans les solutions vocales.

Pour Laurent Bouquet des Chaux d'Eureka Soft, dont la société commercialise des plate-formes de télécommunication :"La promotion et le soutien des initiatives banalisant l'accès et le déploiement des technologies de la voix sont prioritaires pour Eureka Soft. Notre offre de plate-formes est ainsi proposée à une large communauté de développeurs désirant tester et exploiter, sans contrainte, des services de hautes technicités, fiables et disponibles.".

Pour Jean Dominique Blardone, directeur de JB-Labtech, éditeur d'une plate-forme de tests, déclare : « Le langage Voice XML va profondément modifier les rapports entre les éditeurs de contenus, les hébergeurs de services vocaux et les opérateurs de télécommunication par la standardisation des interfaces vocales. Ce langage redonne aux éditeurs une grande liberté dans la mise en ligne de leur contenu sur des Serveurs Vocaux Interactifs, à l'image de l'Internet. Cette initiative réalisée avec des partenaires prestigieux va dynamiser le monde des SVI»

De son côté, François-Xavier Despret de Map Telecom (Groupe Monaco Telecom, filiale de Cegetel) indique : « Le centre de formation, en plus d'être une première dans le domaine, s'inscrit dans la mise en place d'un éco-système autour de cette nouvelle norme. Le sud de l'Europe devient moteur et fédérateur de cette dynamique. Je suis très enthousiasmé par la motivation des partenaires du projet. Cela démontre et suit une modification profonde de la demande du marché ».

Et enfin, Laurent Balaine, PDG de Telisma dont la société commercialise une solution de reconnaissance de la parole indique : « En permettant à des non-spécialistes de tester facilement des applications, le standard VoiceXML permet une appropriation rapide des nouveaux services vocaux interactifs. Le VoiceXML est à ce titre un accélérateur clé de l'émergence des services à base de reconnaissance de la parole »

Reconnu par le W3C et développé au sein du VoiceXML Forum, le "Voice eXtensible Markup Language" profite du parc installé de dizaines de millions de téléphones, fixes ou mobiles. Proche de la programmation internet traditionnelle, il commence à séduire les éditeurs de portails vocaux mais également les opérateurs de centres d'appels.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top