Alcatel se réorganise en trois segments de marché !

Par
Le 19 décembre 2002
 0

L’équipementier télécoms français a annoncé mercredi qu’il réorganise ses activités en trois segments couvrant l’ensemble de ses solutions voix-données.

Début décembre, Alcatel avait annoncé le renforcement de son plan présenté l'été 2002, renforcement qui passe en France par le réduction de ses effectifs 'réseaux sous-marins' et 'fibres optiques'.

Mercredi 18 décembre, la direction de l'équipementier télécoms français a signalé à ses salariés qu'une nouvelle organisation "tournée vers les marchés en croissance" allait voir le jour.

"Le programme de restructuration est bien engagé. Mais il importe de regarder vers l'avenir", a déclaré Serge TCHURUK, Président directeur général d'Alcatel.

La direction du groupe a précisé dans un communiqué rendu public jeudi, qu'à partir du 1er janvier 2003 l'entreprise se réorganisera en trois segments de marché couvrant sa gamme de solutions de communication voix et données.

Le premier segment concerne les communications fixes. Alcatel veut capitaliser sur sa position "de leader mondial du large-bande" pour ne pas se noyer.

Le second segment intéresse les communications mobiles.

L'équipementier compte bien tirer son épingle du jeu sur les marchés actuels de la 2 et de la 2,5G (GPRS - global packet radio service), afin de disposer des moyens nécessaires pour se développer sur le marché en devenir de la téléphonie mobile de troisième génération - 3G (UMTS en Europe, CDMA2000 ou W-CDMA ailleurs).

Enfin, le troisième segment concerne les communications privées. Avec lui, Alcatel ne cible pas les opérateurs de télécommunications, mais les entreprises, le secteur de l'espace et les grandes institutions.

Globalement, Alcatel va mettre l'accent sur le développement d'applications et de services dédiés à l'accompagnement de ses clients. Pour ce faire, chaque segment de marché disposera d'un "centre de profit".

Les équipes de ces centres travailleront au développement de solutions de réseau "de bout en bout" ; à la fourniture de prestations de services clients (partenariats à long terme) ; à la conception de solutions de communication s'appuyant sur des applications "à forte valeur ajoutée".

Sur une base proforma du niveau de ventes actuel, Alcatel estime que les communications fixes devraient représenter 40% de son chiffre d'affaires, les communications mobiles 30% et les communications privées également 30%.

"La nouvelle organisation va nous permettre d'accroître l'efficacité du programme de restructuration en cours. Elle contribuera à réduire les coûts tout en faisant du groupe une société totalement orientée marchés et solutions", a insisté Serge TCHURUK.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12

Les dernières actualités

scroll top