Transatel, un opérateur mobile virtuel (MVNO) pour voyageurs fréquents

Ariane Beky
17 décembre 2002 à 00h00
0
Depuis sa création en août 2000 à l'initiative de Jacques BONIFAY (Président) et Bertrand SALOMON (DG), Transatel S.A. propose aux collaborateurs des entreprises et aux particuliers effectuant des séjours réguliers en Europe, un abonnement GSM pan européen (continuité de services).

"L'offre permet à nos abonnés de réduire de 20% à 50% leur facture GSM, avec des coûts à la minute à l'étranger 4 fois inférieurs à n'importe quel autre opérateur", affirme le Directeur marketing & développement de Transatel, Philippe VIGNEAU, interrogé par NetEconomie.

Commercialisée en France, en Belgique, et au Royaume-Uni, via "sa propre force de vente, ses capacités de vente en ligne, et les magasins The Phone House du Nord de la France", l'offre de Transatel fonctionne "dans plus de 150 pays".

France, Belgique, UK, forment une "zone privilège" sur laquelle l'opérateur propose des réductions drastiques de tarifs. Dans le pays de résidence, le coût de la communication est similaire à celui pratiqué par les opérateurs nationaux. Dans le reste du monde, le service Transatel fonctionne "aux conditions habituelles de roaming".

Un exemple : pour les résidents français utilisant l'offre Transatel dans la zone privilège (en déplacement en Belgique et/ou au Royaume-Uni) un appel en local ou en national est actuellement facturé 0,28 euro HT la minute ; un appel à l'international vers la zone 1 (UE, Norvège et Suisse) coûte 0,60 euro HT ; un appel entrant, 0,14 euro HT ; les appels vers le répondeur sont gratuits.

La première minute est indivisible, ensuite l'opérateur facture par fraction de 30 secondes.

Transatel "assure le transfert permanent des appels vers le terminal et la messagerie, l'abonné utilise un seul téléphone, une seule carte SIM et une seule messagerie".

Par ailleurs, l'opérateur met à la disposition de chacun de ses clients des services dédiés : un numéro de téléphone par pays, une messagerie en ligne unifiée (messages vocaux, e-mail, option M-fax), un menu de services pratiques locaux...

Opérateur virtuel (MVNO - mobile virtual network operator), Transatel propose son offre de téléphonie mobile sans posséder d'infrastructures, il s'appuie sur les réseaux d'opérateurs mobiles expérimentés : Bouygues Telecom en France, Base en Belgique, et T-Mobile UK.

Son ambition ? "Devenir la référence des voyageurs fréquents en matière de téléphonie mobile, tant en voix qu'en data, notamment grâce à la commercialisation de son offre GPRS", conclut Philippe VIGNEAU.

L'extension du service Transatel à d'autres pays européens est prévue en 2003.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

iPhone 12 Pro Max / Huawei Mate 40 Pro / Google Pixel 5 : lequel choisir pour la photo ?
Test ASUS ZenBook Duo 14 (2021) : l’ultraportable créatif est-il à l’aise en création ?
Bon plan VPN : CyberGhost, NordVPN, Surfshark, toutes les promos VPN de ce week-end
Notre sélection de logiciels et applications pour diminuer la fatigue des yeux devant un écran
CES 2021 : Netgear présente de nouvelles solutions 4G LTE et 5G
Quelle est la meilleure plateforme de SVOD en Janvier 2021 ?
Test Samsung HW-S61T : une barre de son évolutive et fidèle, avec une ampleur limitée
Couvre-feu à 18 h : où et comment télécharger et remplir son attestation de déplacement ?
Faut-il enlever une seconde à une minute ? Des scientifiques y sont favorables
Un VPN protège-t-il vraiment mon anonymat sur Internet ?
Haut de page