Naxos, filiale de la RATP, lance CitéMobile un projet WiFi

Par
Le 13 décembre 2002
 0

Naxos, filiale télécoms de la RATP (régie autonome des transports parisiens), va tester le WiFi au voisinage du tracé de la ligne de bus 38.

Naxos, société dont le capital est détenu à 100% par Telcité (filiale du groupe RATP), va ouvrir au second trimestre 2003 un réseau fédérateur WiFi expérimental : CitéMobile .

Naxos gère la majeure partie des activités liées au déploiement du GSM dans les stations et gares souterraines de la RATP (régie autonome des transports parisiens), sa maison mère, Telcité, est gestionnaire d'un réseau de fibres optiques en Ile-de-France.

CitéMobile se présentera sous la forme d'un réseau de bornes WiFi (pour wireless fidelity) mutualisées, WiFi étant le nom commercial pour la technologie du réseau local ethernet sans fil (Wireless LAN), basé sur la fréquence 2,4 Ghz.

Cette technologie (IEEE 802.11b) va permettre l'accès à Internet et l'échange de données sans fil à haut débit, "plusieurs Megabit/s par borne".

Le réseau sera ouvert "à tous les opérateurs et intégrateurs de services qui souhaitent valider des aspects techniques, tester des applications en mobilité et identifier de nouveaux marchés", souligne Naxos dans un communiqué publié jeudi.

CitéMobile sera accessible sur la voirie parisienne, dans un premier temps le long du tracé de la ligne de bus 38 (Gare du Nord - Porte d'Orléans). Au total, une douzaine de "hot spots" (lieux de passage du public) seront raccordés directement, via les stations du Métro parisien, sur le réseau de fibres optiques de Telcité.

Pour mener à bien cette expérimentation, Naxos travaille avec 65 Ernst & Young France et 42 Systems France.

La société de conseil en management et services informatiques, CGEY, est maître d'œuvre du projet technique (fourniture de la plate-forme de gestion du réseau).

Tandis que l'équipementier réseaux, s'occupe de la fourniture de la technologie d'accès WiFi et celle d'interconnexion par un MAN (metropolitan area network) en Gigabit Ethernet.

L'expérimentation qui débutera au printemps prochain, devrait durer 12 mois. Si l'expérience est concluante, le "projet sera rapidement généralisé sur Paris", et bientôt parisiens et visiteurs surferont au comptoir du café et sur les quais de la gare...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top