L’ART approuve le catalogue d'interconnexion de France Télécom

Ariane Beky
29 novembre 2002 à 00h00
0

Vendredi, l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) a accepté le catalogue d'interconnexion de l’opérateur historique pour l'année 2003.

L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a annoncé vendredi avoir approuvé, par la décision n°02-1089, "l'offre technique et tarifaire d'interconnexion" de France Télécom pour 2003.

Cette offre, "catalogue", définit les conditions qui permettent aux opérateurs concurrents de s'interconnecter au réseau de l'opérateur historique, le plus "puissant" sur le marché français.

"Elément majeur de la régulation des télécoms", le catalogue d'interconnexion définit donc les tarifs de gros entre France Télécom et les autres opérateurs de téléphonie fixe, les privés (Cegetel, Tele2, etc.)

En 2002, "l'interconnexion devrait représenter un chiffre d'affaires de plus d'un milliard d'euros pour France Télécom", souligne l'ART dans son communiqué.

Le volume de trafic pourrait atteindre 100 milliards de minutes, voix et Internet inclus, "soit près de 30% du trafic commuté transitant sur la boucle locale de France Télécom", ajoute l'Autorité.

Dans de telles conditions, l'ART estime par conséquent que "l'ouverture du marché à la concurrence est une réalité".

Le catalogue d'interconnexion présenté par l'opérateur historique propose notamment le maintien des conditions techniques et économiques actuelles en matière d'accès forfaitaire à Internet.

L'offre d'interconnexion forfaitaire à Internet (IFI) "permet à un opérateur de payer l'interconnexion en fonction du nombre d'accès utilisés, c'est-à-dire indépendamment du nombre de minutes transportées", précise l'ART.

Introduit au catalogue en 2002, ce service a permis des baisses importantes du prix de collecte du trafic Internet bas débit, "évaluées à plus de 30% par rapport aux prix payés par les opérateurs en 2001 pour l'interconnexion classique, 'à la durée'".

Finalement, pour les services "voix" les baisses des tarifs de base par rapport à l'année 2002 seront de 1% (intra-CA) pour le tarif local, et de 4% pour le tarif régional (simple transit).

Nettement plus modérées que par le passé, ces baisses "sont conformes à l'évolution des coûts de France Télécom entre 2002 et 2003, et intègrent les éléments de l'environnement économique général", conclut l'ART.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top