TIA : Les Etats-Unis vont-ils imposer le "contrôle total de l’information" ?

Ariane Beky
27 novembre 2002 à 00h00
0
Le programme américain de contrôle de l'information : TIA, pour Total Information Awareness, inquiète de nombreuses organisations en France et à l'international.

"Si le programme TIA est adopté , les notions de frontières étatiques et de vie privée n'auront plus de sens", souligne Thierry MEYSSAN* dans un article publié le 18 novembre dernier sur le site Internet du Réseau Voltaire (www.reseauvoltaire.net/article8734.html).

Outre Atlantique, l'ACLU (American Civil Liberties Union) et l'EPIC (Electronic Privacy Information Center), comptent parmi les associations à avoir vivement réagi. L'ACLU propose même à chaque citoyen américain d'envoyer un fax au Président BUSH, afin de lui rappeler ses promesses de campagne en matière de protection de la vie privée...

Le programme TIA a été initié par John POINDEXTER, chouchou de Ronald REAGAN (présidence américaine 1981 - 1989), ex-amiral jadis impliqué dans le scandale de l'Irangate, et actuel Directeur de l'IAO.

L'IAO, Information Awareness Office, est un bureau de l'Agence des projets de recherche avancée de défense (DARPA - Defense Advanced Research Projects Agency - www.darpa.mil), anciennement ARPA, l'agence qui a inventé l'Internet pour l'armée américaine.

Le but de ce programme de "contrôle total de l'information" est de constituer une base de données géante alimentée par l'ensemble des bases de données informatiques du pays et du monde, si ! Les informations recueillies par les systèmes d'interception, dont Echelon, seraient intégrées, soit :

Toutes les données engrangées lors d'un accès sur Internet, ou d'un échange de courriers électroniques, de transactions en ligne, mais aussi les informations accumulées sur le disque dur d'un ordinateur, d'un serveur, les renseignements obtenus par différents systèmes de reconnaissance (vocal, vidéosurveillance, biométrie, etc.) dans la rue, les lieux publics, les magasins...

Dans le cadre de la TIA, qui pourrait être opérationnelle d'ici trois à cinq ans, toutes ces informations devraient pouvoir être consultées et analysées par les autorités américaines, légalement ou clandestinement, pour déjouer la menace terroriste du toit de l'Empire State Building, au panier de la ménagère faisant ses courses chez Walmart. Attention Big Brother nous guette !

Il est temps de confronter les avis en matière d'intelligence économique : L'Union européenne, la France en tête, va-t-elle entrer en conflit avec les Etats-Unis sur cette question. Va-t-on passer d'une guerre de l'information à une guerre économique ?

  • Journaliste et écrivain, auteur de "L'effroyable imposture - 11 septembre 2001" aux éditions Carnot, président du Réseau Voltaire. Cette association à but non lucratif "rassemble des personnes et des organisations engagées dans la défense des libertés et de la laïcité".
Modifié le 20/09/2018 à 14h26
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top