La réaction de Patrick BLOCHE (PS) au "plan RE/SO 2007"

Ariane Beky
26 novembre 2002 à 00h00
0

Patrick BLOCHE, député de Paris, résume la réaction du Parti Socialiste face au plan d'action du gouvernement RAFFARIN en faveur de la société de l'Information.

AB - Quel est le sentiment du Parti Socialiste à propos du plan d'action en faveur du développement de la société de l'Information "plan RE/SO 2007" lancé mardi 12 novembre par Jean-Pierre RAFFARIN ?

PB - "Promesses électorales"

Nous constatons que les intentions du gouvernement en matière de société de l'information sont en retrait par rapport aux promesses électorales de Jacques CHIRAC et qu'une fois de plus la montagne a accouché d'une souris.

Certes, le plan RE/SO 2007 reprend les orientations du gouvernement JOSPIN en matière d'administration électronique et d'équipement informatique à l'école. Mais, faute de moyens budgétaires, ce plan reste un catalogue de bonnes intentions qui ne parvient pas à masquer les insuffisances du gouvernement en ce domaine.

"Un ordinateur pour deux étudiants"

Pourquoi est-on passé "d'un ordinateur par étudiant" pendant la campagne présidentielle à "un ordinateur pour deux étudiants" aujourd'hui ?

Dans ce domaine, sous couvert de décentralisation, le gouvernement se désengage et se défausse sur les collectivités locales.

Surtout on attendait du Premier ministre qu'il se prononce sur les conditions dans lesquelles les collectivités locales pourront investir dans le déploiement du haut débit et sur le devenir de France Télécom. Or, sur ces questions centrales, son silence reste assourdissant.

"A propos des points d'accès publics"

Je m'inquiète également de l'avenir des 2500 points d'accès public à Internet qui doivent leur bon fonctionnement aux 4000 emplois-jeunes mis à leur disposition alors que l'actuel gouvernement en a décidé la suppression ?

De même, comment Jean-Pierre RAFFARIN peut-il annoncer que les TIC constituent une priorité de la recherche nationale quand, dans le même temps, il réduit le budget de la recherche et suspend les recrutements en cours ?

"Directive européenne et commerce électronique"

Par ailleurs, si la directive européenne sur le commerce électronique doit être transposée, il ne s'agit pas de déroger aux principes républicains.

Concernant la régulation des activités en ligne par exemple, faire des hébergeurs les premiers "juges de proximité" de l'Internet en leur demandant d'interdire l'accès à un contenu mis en ligne s'ils l'estiment illicite, est évidemment source d'inquiétude.

AB - Monsieur BLOCHE, merci pour votre réponse.

Patrick BLOCHE est député de Paris, 11ème et 12ème arrondissements, et responsable national NTIC au Parti Socialiste.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top