ART : croissance de la téléphonie mobile et tassement 'du fixe' en un an

01 juin 2018 à 15h36
0
L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a publié mardi son Observatoire des marchés pour le second trimestre 2002 en tenant compte de l'activité des seuls opérateurs.

Le marché des services de télécommunications a légèrement reculé entre le 2ème trimestre 2001 et la même période cette année, malgré la croissance du marché de la téléphonie mobile.

Ce marché a augmenté de 16,6% en volume et de 10,9% en valeur par rapport au second trimestre de l'année 2001. En un an, la part du trafic des communications nationales (fixes et mobiles) à destination de téléphones mobiles est passée de 22,6% à 27,8%.

L'ART rappelle que le taux de pénétration de la téléphonie mobile en France est de 62,6% au 30 septembre 2002.

Un abonné à la téléphonie mobile paie une facture de 25,30 euros par mois en moyenne (soit une baisse de 4,7% sur un an) pour 112,1 minutes de communications environ, et une douzaine de SMS - l'utilisation des messages courts progresse de 70% en un an !

A l'inverse de la téléphonie mobile, le marché de la téléphonie fixe se "tasse". "La grande majorité des indicateurs évolue à la baisse, tant en volume qu'en valeur", souligne l'ART dans son communiqué.

Deux exceptions sont à signaler néanmoins : D'une part, le trafic à destination des mobiles, augmentation du nombre d'abonnés mobiles (sans abonnement fixe) et baisse des tarifs fixe vers mobile obligent ; d'autre part, le nombre d'abonnements à la présélection (en augmentation de 64,1% sur un an ) en faveur des opérateurs privés de téléphonie fixe (Tele2, Cegetel, etc.)

Il est possible que la téléphonie fixe en France, France Télécom en tête, ne sombre pas totalement grâce à l'accès Internet notamment via l'ADSL :

"L'Internet poursuit sa progression", observe l'Autorité. Quelques 21,344 milliards de minutes d'accès au Réseau ont été facturées aux clients finals, soit une progression de 19,3% entre le 2nd trimestre 2001 et le 2nd trimestre 2002.

Quant au nombre d'abonnés à l'Internet haut débit via l'ADSL (asymetric digital Subscriber line), il a été multiplié par quatre par rapport au 2ème trimestre de l'année 2001 !

L'ART précise pour conclure que ces chiffres seront complétés lors de son prochain Observatoire trimestriel par les résultats émanant des fournisseurs d'accès à Internet.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Creative annonce le D.A.P Jukebox 3
Athlon 4 0.13 micron avec 512 Ko de cache ? (maj)
Napster payant : les tarifs
Haut de page