DoCoMo révise à la baisse ses objectifs pour la 3G

Ariane Beky
07 novembre 2002 à 00h00
0

Le premier opérateur mobile japonais souhaite atteindre en mars 2003 le chiffre de 320 000 abonnés 3G (FOMA), contre 1,38 million initialement.

Après avoir annoncé des chiffres en deçà de ses prévisions en août dernier, NTT DoCoMo pourrait réduire de 60% l'estimation de son bénéfice net pour 2002/2003 (exercice clos en mars prochain), selon le quotidien financier Nihon Keizai Shimbun.

En matière de téléphonie mobile de troisième génération (3G), DoCoMo souhaite atteindre le chiffre de 320 000 abonnés en mars 2003, alors qu'initialement il avait prévu d'intéresser 1,38 million de clients.

Si les services 3G de DoCoMo "ne prennent pas", il en va autrement de l'i-mode, norme propriétaire utilisant un réseau cellulaire numérique de seconde génération (débit maximal 9,6 Kbits/s). Avec plus de 34 millions d'abonnés au Japon l'i-mode reste le service d'Internet mobile le plus populaire de l'archipel.

Mais l'i-mode ne suffit plus. Le marché de la téléphonie mobile "conventionnelle" arrive à saturation, et la 3G n'apparaît pas aujourd'hui comme le relais de croissance attendu par DoCoMo. De plus, l'opérateur doit faire face à une "forte dépréciation" de ses investissements à l'international.

Keiji TACHIKAWA, Président de NTT DoCoMo, a annoncé mercredi la baisse de sa prévision d'investissement pour l'exercice 2002/2003. Celle-ci passe de 960 milliards de yens à 891 milliards (7,33 milliards de dollars).

Dans ces conditions, comment rester compétitif face à la concurrence (KDDI, J-Phone), et proposer de nouveaux services d'Internet mobile pour lesquels les clients existants et potentiels soient prêts à s'enthousiasmer ?

DoCoMo a lancé en octobre 2001 son service 3G ("FOMA") basé sur la norme Wideband CDMA et supportant des débits de 64 Kbit/s à 384 Kbit/s.

Fin juin 2002, l'opérateur comptait 114 500 abonnés FOMA, soit moins d'un dixième de la clientèle 3G de KDDI qui avait lancé son service 3G six mois après celui de son concurrent !

Il est vrai que DoCoMo domine toujours le secteur de la téléphonie mobile au Japon avec une part de marché de 58%. Mais il peine à gagner de nouveaux abonnés 3G. Parmi les éléments d'explication : la couverture limitée du réseau (Tokyo, Osaka, Nagoya), le prix élevé et le manque d'autonomie des combinés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Netflix dévoile des résultats en baisse, notamment dans les pays où les tarifs ont augmenté

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top