Microsoft trouve un accord avec la justice américaine

03 novembre 2002 à 00h00
0
L'Empire américain ne brisera pas l'un de ses plus puissants ambassadeurs... Le département de la justice et Microsoft sont en effet parvenus officiellement à un accord dans le procès pour abus de position dominante, évitant au groupe de Bill GATES la menace d'un démantelement.

Techniquement, le juge américain a rejeté les propositions de neuf états américains demandant des sanctions plus sévères à l'encontre de la firme de Redmond. La magistrate a estimé que les demandes des Etats plaignants "ne présentaient que peu, voire pas du tout, de justification légitime car ces sanctions, et dans la plupart ces cas ces propositions, ne sont fondés sur aucune analyse économique". complète l'agence Reuters.

Microsoft devrait désormais modifier Windows pour rendre optionnelle l'installation de logiciels complémentaires comme IE, Messenger ou WindowsMedia et surtout donner la possibilité aux constructeurs d'ordinateurs de personnaliser windows en ayant accès à certains éléments de son code source.

Initié en 1998 par Netscape qui reprochait à Microsoft de coupler le navigateur web Internet Explorer à Windows et ainsi empêcher toute concurrence sur ce marché, ce procès avait fini par devenir le procès emblématique de la société qui a profité, avec Intel, de l'explosion de la micro-informatique depuis 20 ans.

Considéré comme une grande victoire pour Microsoft, ce jugement n'est pas la fin des poursuites judiciaires pour la société américaine car des entreprises comme Sun mais surtout la commission européen devraient poursuivre leur procédure à l'encontre du géant du logiciel.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page