Bras de fer Vodafone/Vivendi pour le contrôle de Cegetel et SFR

Jérôme Bouteiller
16 octobre 2002 à 00h00
0

Alors que Vivendi Universal annonce avoir obtenu son prêt de 3 milliards d'euros, Vodafone fait monter les enchères pour prendre le contrôle de Cegetel et SFR.

La société française de radiocommunications va t'elle rester française ? La presse économique s'agite depuis quelques heures car le puissant groupe britannique Vodafone, numéro un mondial de la téléphonie mobile avec plus de 100 millions de clients dans le monde, fait monter les enchères pour prendre le contrôle de Cegetel, maison mère de sa véritable cible : l'opérateur cellulaire SFR.

Vodafone a ainsi annoncé ce matin un accord de principe avec deux actionnaires minoritaires, British Telecom et SBC, pour racheter leurs parts dans le capital de Cegetel et ainsi prendre le contrôle de la branche de téléphone mobile SFR.

Le capital de SFR est actuellement réparti entre Vodafone (20%) et Cegetel (80%), groupe lui même dispatché entre Vodafone (15%), SBC (15%), BritishTelecom (26%) et VivendiUniversal (44%). Vivendi Universal et Vodafone se disputent les parts de BT et SBC mais le groupe français dispose d'un droit de préemption sur ces actions jusqu'au 10 novembre... à condition qu'il soit en mesure de surenchérir sur l'offre très généreuse de Vodafone, évaluée à 6,3 milliards d'euros pour l'ensemble.

Financièrement plus solide que VU, Vodafone a également indiqué qu'il était prêt à payer 6,7 milliards d'euros supplémentaires pour les parts de VU afin de disposer du contrôle totale de Cegetel et SFR et éviter un actionnaire disposant d'une minorité de blocage.

Bluff ou pas, Jean-René FOURTOU ne tient pas à perdre le contrôle de Cegetel car il s'intéresse aux bénéfices de sa filiale, qu'il aimerait pouvoir consolider en passant le cap des 50%. VU a annoncé hier que son prêt supplémentaire de 3 milliards d'euros pourrait être octroyé d'ici le 1er Novembre et le groupe avance également sur la vente de sa filiale VU Publishing, qui pourrait également rapporter 3 à 3.5 milliards d'euros.... c'est à dire relativement assez pour racheter les parts de BT ou de SBC et bloquer, pour un temps, l'offensive de Vodafone...

Reste à connaitre la motivation de Vodafone qui pourrait, selon la presse économique britannique, aller jusqu'à lancer une OPA sur Vivendi Universal, en cas de résistance du groupe français, pour parvenir à ses fins... En effet, la capitalisation boursière de VU n'atteint que 15,7 milliards d'euros soit 2,7 milliards de plus que les 13 milliards actuellement mobilisés pas Vodafone pour prendre le contrôle de Cegetel !

En attendant, le cours de Vivendi Universal a pris plus de 17% en l'espace de deux séances. Avec ou sans Cegetel, le groupe sortira gagnant de ce bras de fer qui démontre en tout cas toute la valeur de l'un de ses actifs stratégiques...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top