L’industrie européenne de l'habillement à l’heure de la high-tech

Par
Le 24 septembre 2002
 0

Bruxelles va accueillir le 15 octobre 2002 une conférence vitrine sur les technologies de l’information au service de l’industrie vestimentaire.

Lundi, la Commission européenne a annoncé sur le portail Internet de l'UE (http://europa.eu.int) qu'elle allait financer et accueillir une conférence vitrine sur l'habillement high-tech.

Le 15 octobre prochain, cette manifestation bruxelloise, baptisée "The EU apparel business goes high-tech", présentera aux industriels différents moyens d'utiliser les technologies de l'information.

Seront également mis en lumière "les moyens de maîtriser les TIC pour personnaliser l'habillement, s'adapter en masse à la clientèle, ou industrialiser le sur-mesure, en améliorant la flexibilité, la rapidité, et la qualité des produits et des services", précise la Commission dans son communiqué.

Différentes activités à fort potentiel seront analysées : balayage du corps par scanner en 3 dimensions, essayage 'virtuel' de vêtements, adaptation en masse au client, vêtement multifonctionnel, commerce de détail en ligne, etc.

Le secteur européen du textile et de l'habillement emploie plus de 2 millions de personnes dans 113 000 entreprises, dont la plupart sont des PME. Cette industrie a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 196 milliards d'euros en 2001.

Le sous-secteur de l'habillement en Europe a réalisé sur la même période un CA de 70 milliards d'euros, avec des effectifs d'environ 960 000 personnes. Le solde des échanges commerciaux du textile est positif, mais pas celui de l'habillement (exportations de 16,4 milliards d'euros ; contre 50,8 milliards pour les importations l'an dernier).

En 2005, le processus de libéralisation du commerce sera achevé. Les grands acteurs mondiaux du textile (dont la Chine, l'Inde et l'Indonésie) ne seront plus confrontés à des restrictions de quantité pour exporter leurs produits vers l'UE ou les États-Unis.

Si l'industrie européenne de l'habillement veut rester un acteur de rang mondial après 2005, "elle doit continuer d'améliorer sa compétitivité grâce à l'innovation, et au renforcement de l'utilisation des TIC", souligne Erkki LIIKANEN, Commissaire européen chargé des entreprises et de la société de l'information.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top