Yahoo risque de se rendre complice de la "censure" chinoise

09 août 2002 à 00h00
0
Human Rights Watch (www.hrw.org), "organisation non gouvernementale indépendante" de défense des droits humains dans le monde basée aux Etats-Unis (NYC), estime que l'annuaire risque de devenir complice d'une politique chinoise de censure.

Yahoo a récemment signé un accord avec les autorités chinoises où la société s'engage à ne pas publier sur son portail(http://cn.yahoo.com) d'informations "qui mettent en danger la sécurité de l'Etat et la stabilité sociale."

Tous les signataires de ce pacte s'engagent à ne pas présenter de liens vers des sites web contenant des informations "nocives", afin que le contenu du Réseau reste "sain et respectueux des lois ."

Ils doivent également respecter "la riche tradition culturelle de la nation chinoise et les normes éthiques de la civilisation et de la culture socialiste".

HWR estime en outre que si Yahoo! Inc. restait un des signataires d'un tel pacte ("engagement public d'autodiscipline en faveur de l'industrie Internet chinoise"), il deviendrait de fait complice du non respect de droits fondamentaux.

Dans un article publié vendredi, Human Rights Watch dit avoir écrit et envoyé une lettre à ce sujet à Terry SEMEL, Président Directeur général de Yahoo, mais n'a pas encore obtenu de réponse de l'intéressé.

"Si Yahoo campe sur ses positions, il deviendra un agent chargé de l'application de la loi chinoise. Il passera du statut de portail de l'information à celui de gardien de l'information", souligne Kenneth ROTH, Directeur général de Human Rights Watch.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

StayinFront, founisseur CRM, étend sa présence en Europe
Mobility Networks propose le WiFi aux opérateurs GPRS
Webraska intègre sa plate-forme géospatiale à Vindigo 2.0
Hutchison Telecom et ST Telemedia rachètent Global Crossing
Sprint PCS lance son réseau 2G 3/4
StayinFront, founisseur CRM, étend sa présence en Europe
Mobility Networks propose le WiFi aux opérateurs GPRS
Webraska intègre sa plate-forme géospatiale à Vindigo 2.0
Hutchison Telecom et ST Telemedia rachètent Global Crossing
Sprint PCS lance son réseau 2G 3/4
Haut de page