Le CEFRIO s’intéresse au "confort technologique" des télétravailleurs

Par
Le 31 juillet 2002
 0

Le Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO) présente quelques pistes "pour assurer le confort technologique des télétravailleurs".

Installé à Québec et à Montréal, le Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO) a été fondé en 1987.

Cette structure réalise de nombreuses recherches sur la compétitivité des entreprises et la transformation des services publics par les technologies de l'information, ainsi que sur les problématiques de gestion des connaissances.

Le CEFRIO vient de publier la troisième partie d'une étude sur le télétravail. La synthèse proposée par l'organisation est une réédition d'un article du bulletin SISTech, antérieurement parue sur le site wab Gazel.ca.

"Des efforts particuliers doivent être consentis pour mettre en place des canaux d'échange et de coopération qui représentent une alternative virtuelle adéquate tant aux sessions de travail entre collaborateurs qu'aux conversations nettement plus légères autour de l'imprimante ou du photocopieur", remarque Catherine LAMY, analyste-conseil en veille stratégique pour le CEFRIO.

Le télétravailleur à domicile doit donc disposer d'un environnement "qui respecte sa santé et sa sécurité" : espace de travail distinct, mobilier ergonomique ; et d'un équipement "efficace et rapide" : ordinateur, ligne téléphonique pro, accès Internet à haut débit, accès sécurisé au réseau de l'entreprise, etc.

Catherine LAMY souligne également que l'échange d'e-mails, les agendas partagés en ligne, la messagerie instantanée (Chat) ou les conférences virtuelles (web conferencing), font partie des outils qui soutiennent le travail collaboratif.

Par ailleurs, d'autres solutions peuvent se révéler plus "sophistiquées" : création d'une bibliothèque virtuelle dans un espace commun "accessible à tous", répertoire en ligne, mise en place d'une adresse e-mail collective , création d'un journal en ligne avec commentaires des membres, etc.

"Le télétravail représente avant tout un défi humain" même si Internet, peut "contribuer à enrayer l'isolement qui caractérise l'activité des télétravailleurs", poursuit Mme LAMY.

"Il est bien évident que les outils ne pourront pas, heureusement, remplacer tous les contacts humains en entreprise", ajoute-t-elle, c'est pourquoi maintenir le sentiment d'appartenance à l'organisation est essentiel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top