Telefonica succombe à l’Internet mobile ‘Made in Japan’

Par
Le 24 juillet 2002
 0

Après KPN aux Pays-Bas, E-Plus en Allemagne, Bouygues Telecom en France, l’espagnol Telefonica Moviles adopte à son tour l’i-mode de l’opérateur japonais DoCoMo

L'i-mode, service d'accès à Internet depuis un téléphone portable développé par le premier opérateur de téléphonie mobile nippon, NTT DoCoMo, fait de plus en plus d'adeptes au-delà des frontières japonaises.

Après KG Telecom à Taiwan, KPN aux Pays-Bas, E-Plus en Allemagne, et Bouygues Telecom en France, la filiale mobile de NTT a annoncé mercredi avoir signé un nouvel accord "i-mode" avec 144 Moviles.

Cet accord permettra à Telefonica d'exploiter sous licence la technologie i-mode de DoCoMo, et ainsi "d'accroître son leadership dans le domaine de l'innovation en Espagne", a estimé Luis LADA, Président de Telefonica Moviles.

Le service sera lancé par Telefonica Moviles España, numéro un des opérateurs mobiles espagnols avec plus de 17,6 millions d'abonnés, au premier semestre 2003 sous le nom "e-mocion".

En 1998, DoCoMo lançait l'i-mode au Japon. Son succès perdure aujourd'hui malgré l'arrivée en octobre dernier du FOMA (Freedom of Multimedia Access), de DoCoMo lui même, service de téléphonie mobile de troisième génération.

Aujourd'hui, l'i-mode reste le service Internet mobile le plus utilisé au Japon avec 33 millions d'abonnés. Il permet d'accéder depuis un téléphone mobile avec écran de la taille d'une carte de crédit, à Internet et à la messagerie électronique.

"Nous sommes impatients de voir la communauté i-mode grandir", a signalé Keiji TACHIKAWA Président de NTT DoCoMo lors d'une conférence de presse.

A Taiwan le service est d'ores et déjà disponible, aux Pays-Bas et en Allemagne, où l'i-mode fait ses débuts, l'i-mode aurait séduit près de 34 000 utilisateurs à ce jour dans chaque nation. Quant à Bouygues Telecom, il devrait proposer l'i-mode à ses abonnés à partir du mois d'avril 2003.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top