HP suspend et licencie des salariés à l’e-mail "inapproprié"

Ariane Beky
17 juillet 2002 à 00h00
0
Le plus gros des fabricants de PC, depuis le rachat de Compaq négocié entre septembre 2001 et mai 2002, l'américain Hewlett-Packard ne rigole pas avec l'usage du courrier électronique dans l'entreprise.

"The new HP" a annoncé mercredi la suspension de 150 de ses salariés et le licenciement de 2 autres, tous employés au Royaume-Uni, pour avoir utilisé de manière "inadaptée" le courrier électronique dans l'entreprise.

Il est peu probable que des individus soient licenciés pour avoir échangé des photos de Babar entre Londres et Dublin... des images X, peut-être, ou de violences en tout genre, ou bien encore des blagues tendancieuses, qui sait ?

La direction britannique de HP parle "du visionnage et de l'échange de contenus interdits et inappropriés" sans plus de précision. Rideau!

Les 60 employés HP sous contrats à durée indéterminée qui sont concernés par ces "suspensions", sauront quel sort leur sera réservé "après une enquête interne", dixit une porte-parole du groupe.

Quant aux 90 personnes concernées sous contrats temporaires, elles sont invitées à "quitter les bureaux" du fabricant.

Le Directeur général de HP pour la Grande Bretagne et l'Irelande, Jim KENT, a signalé que 2 autres employés en Ecosse avaient été purement et simplement licenciés...

HP semble considérer l'affaire comme une question de non respect du règlement interne à l'entreprise qui ne relève donc pas des tribunaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top