HP suspend et licencie des salariés à l’e-mail "inapproprié"

01 juin 2018 à 15h36
0
Le plus gros des fabricants de PC, depuis le rachat de Compaq négocié entre septembre 2001 et mai 2002, l'américain Hewlett-Packard ne rigole pas avec l'usage du courrier électronique dans l'entreprise.

"The new HP" a annoncé mercredi la suspension de 150 de ses salariés et le licenciement de 2 autres, tous employés au Royaume-Uni, pour avoir utilisé de manière "inadaptée" le courrier électronique dans l'entreprise.

Il est peu probable que des individus soient licenciés pour avoir échangé des photos de Babar entre Londres et Dublin... des images X, peut-être, ou de violences en tout genre, ou bien encore des blagues tendancieuses, qui sait ?

La direction britannique de HP parle "du visionnage et de l'échange de contenus interdits et inappropriés" sans plus de précision. Rideau!

Les 60 employés HP sous contrats à durée indéterminée qui sont concernés par ces "suspensions", sauront quel sort leur sera réservé "après une enquête interne", dixit une porte-parole du groupe.

Quant aux 90 personnes concernées sous contrats temporaires, elles sont invitées à "quitter les bureaux" du fabricant.

Le Directeur général de HP pour la Grande Bretagne et l'Irelande, Jim KENT, a signalé que 2 autres employés en Ecosse avaient été purement et simplement licenciés...

HP semble considérer l'affaire comme une question de non respect du règlement interne à l'entreprise qui ne relève donc pas des tribunaux.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

NETg ajoute le MBA de Cardean University à son offre e-learning
Sun Microsystems présente sa nouvelle plate-forme e-learning 'globale'
Un patch pour Outlook Express 5.5/6.0
Bruxelles va lancer un programme e-learning pour
Le groupe Initiatives forme les
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Creative annonce le D.A.P Jukebox 3
Athlon 4 0.13 micron avec 512 Ko de cache ? (maj)
Napster payant : les tarifs
Haut de page