Publicité comparative, Skyrock l'emporte contre NRJ.

Par
Le 08 juillet 2002
 0

NRJ estimait que SKYROCK avait commis des actes de concurrence déloyale en se livrant à une publicité comparative illicite publiée dans Libération et Lemonde

Le 27 juin 2002 dernier, la cour d'appel de Paris a confirmé le jugement du Tribunal de Commerce du 25 mai 2001 rejetant l'ensemble des demandes de la société NRJ contre la société VORTEX, exploitant de la station SKYROCK.

NRJ estimait que SKYROCK avait commis des actes de concurrence déloyale en se livrant à une publicité comparative illicite en publiant dans « Libération » du 24 février 2000, et le « Le Monde » du 3 mars 2000, des encarts publicitaires intitulés « SKYROCK première radio musicale à Paris devant NRJ ».

La cour d'appel de Paris a jugé qu'il n'y avait aucune volonté de dévalorisation du service concurrent et a donc débouté la société NRJ de ses demandes et condamné celle-ci à payer à la société Vortex la somme de 4.000 Euros sur le fondement de l'article 700 du nouveau code de procédure civile.

Pour rappel, SKYROCK ne dispose que de 113 fréquences alors que NRJ en dispose de 257.

Les publicités comparatives deviennent de plus en plus présentes et percutentes en France un peu à la manière de Onetel il y a quelques années qui comparait les tarifs de communications entre France Télécom et Onetel...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top