Le taux d’interactivité des services publics européens sur Internet passe à 55%

20 juin 2002 à 00h00
0
Le taux de disponibilité et d'interactivité des services publics européens sur Internet passe à 55%, soit dix points de plus qu'en 2001.

Ces résultats sont issus de l'étude réalisée en avril 2002 par Ernst & Young pour le compte de la Commission européenne. Cette analyse porte sur 20 services publics au sein des 15 Etats membres de l'Union, mais aussi de l'Islande, de la Norvège et de la Suisse.

A l'heure actuelle, plus de 80% des services administratifs «de base» étudiés sont accessibles en ligne, soit une augmentation de 6,5% par rapport aux résultats d'octobre 2001.

Les services rémunérateurs (taxes, contributions sociales) sont les plus développés (79%), suivis des services d'enregistrement (pour les voitures et les entreprises), et de remboursement (sécurité sociale).

Les services de délivrance de documents et autorisations (permis de conduire, passeports) sont les moins disponibles sur Internet (41%).

«L'administration en ligne est une priorité pour l'Europe. La principale limite au stade actuel est l'absence de réelle interactivité, alors que là réside l'élément essentiel des services publics modernes», commente Erkki LIIKANEN, Commissaire européen chargé des entreprises et de la société de l'information.

Ce degré d'interactivité a été évalué selon quatre niveaux : «l'information», suivi de «l'interaction unilatérale», puis de «l'interaction bilatérale», et enfin de la «transaction complète» au niveau le plus élevé.

Le taux général de disponibilité de ces services est d'environ 55% (contre 45% en 2001). Il reste donc la moitié du chemin à parcourir pour atteindre le degré de la transaction complète en ligne.

«Il ne suffit pas de mettre les services publics en ligne pour gagner en efficacité. Comme dans le secteur privé, les changements aux guichets doivent aller de pair avec une réorganisation des services en amont et un investissement dans le capital humain», a fort justement rappelé M. LIIKANEN.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le GSM chinois a le vent en poupe, tandis que la 3G tâtonne
Le GSM chinois a le vent en poupe, tandis que la 3G tâtonne
Qualcomm lance son système d'exploitation Brew 2.0
Dépôt de brevet : La FTC porte plainte contre Rambus
Le Groupe Euralliance's annonce la création du réseau ASP Line
Le GSM chinois a le vent en poupe, tandis que la 3G tâtonne
Le GSM chinois a le vent en poupe, tandis que la 3G tâtonne
Qualcomm lance son système d'exploitation Brew 2.0
Dépôt de brevet : La FTC porte plainte contre Rambus
Le Groupe Euralliance's annonce la création du réseau ASP Line
Haut de page