La France dénombre 7,72 millions de comptes Internet

Par
Le 17 juin 2002
 0

L'Association française des fournisseurs d'accès Internet (AFA), publie les chiffres au 31 mars 2002 de l’accès et des usages d’Internet en France.

L'Association française des fournisseurs d'accès et de services Internet (AFA), qui regroupe les prestataires techniques du secteur, vient de publier les chiffres au 31 mars 2002 de l'accès et des usages d'Internet en France.

Fin mars 2002, la France disposait de 7 725 000 comptes individuels d'accès à Internet ouverts auprès des fournisseurs d'accès membres de l'AFA.

Sur ces 7,72 millions de comptes, 734 500 sont des comptes haut débit ADSL et câble (une augmentation en volume de 133 000 en trois mois).

La croissance nette du marché de l'accès a augmenté de 738 500 comptes en trois mois, alors que la progression était de 705 000 au premier trimestre 2001.

Le nombre d'heures de connexion mensuelles en bas débit progresse également de plus de 7 255 000 heures en trois mois, pour un total de 80 895 000 heures, alors que "les offres de forfaits très longue durée restent bloquées, sur le réseau commuté, par l'absence de réforme du service universel."

Quant à l'accès Internet haut débit via l'ADSL, il est d'après l'AFA "freiné par le blocage des propositions de baisse tarifaire faites par France Télécom en avril 2002."

Ce problème devrait se régler puisque l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) vient d'annoncer que la nouvelle offre de référence récemment proposée par l'opérateur historique en matière de dégroupage répond à ses exigences...

La fourniture d'accès Internet haut débit par câble, de son côté, "ne subit pas les contraintes tarifaires de l'ADSL, mais les conditions d'exercice de cette activité sont, d'un point de vue réglementaire, particulièrement contraignantes".

Les câblo-opérateurs et les FAI attendent donc des simplifications du nouveau cadre réglementaire européen pour les "communications électroniques".

Pour conclure, l'AFA estime que l'allègement des différentes contraintes qui pèsent aujourd'hui sur l'Internet français "permettrait de libérer son potentiel de croissance."
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top