Bush lance un appel en faveur du haut débit

Par
Le 14 juin 2002
 0

Après avoir rencontré de nombreuses personnalités des TIC, George Bush a lancé jeudi un appel déterminé pour le développement du haut débit aux Etats-Unis.

Depuis Washington, le Président BUSH a invité les entreprises des technologies de l'information et de la communication à accélérer le déploiement du haut débit aux Etats-Unis.

"Ce pays doit être agressif en matière d'expansion du haut débit. Nous devons l'être", a soutenu George W. BUSH.

Avant cette intervention du Président républicain, avait eu lieu une réunion privée à la Maison Blanche regroupant une centaine de responsables d'entreprises des TIC.

Parmi ces personnalités se trouvaient : le Président d'AT&T, Michael ARMSTRONG, le dirigeant et co-fondateur d'Intel Gordon MOORE, et Steve CASE, Président d'AOL 14.

Ce dernier a souligné qu'Hollywood et l'industrie informatique devaient faire taire leurs divergences pour que progresse le "cyberspace".

Steve CASE a ajouté que sans contenu à forte valeur ajoutée, il n'y aurait pas de marché de masse pour le "broadband".

En fait, avant d'ouvrir leurs bases à l'ère du numérique, les studios veulent s'assurer que les films et autres productions télévisées ne puissent pas être piratées, et que la télévision numérique ne puisse être téléchargée sur Internet.

Quant aux industries informatique et électronique grand public, elles peuvent protéger les contenus jusqu'à un certain point, mais refusent qu'Hollywood soit autorisée à contrôler "tous les faits et gestes" des consommateurs, notamment concernant la copie pour utilisation privée.

George BUSH, de son côté, a affirmé que le haut débit (accès à Internet et téléphonie) offrira de nouvelles opportunités aux Américains dans leur ensemble : de l'éducation à la santé, en passant par la sécurité de la nation.

"Notre avantage dans les hautes technologies nous permettra de maintenir la paix. Nous parlons d'armes de guerre, mais je veux que vous sachiez, qu'elles sont utilisées pour maintenir la paix."

"C'est le rêve de cette administration, rendre le monde plus pacifique", a conclu le Président républicain.
Modifié le 18/09/2018 à 14h11

Les dernières actualités

scroll top