Serge SOUDOPLATOFF co-fondateur de Highdeal, éditeur d’un logiciel de facturation multi-plateformes

Ariane Beky
03 juin 2002 à 00h00
0

Serge SOUDOPLATOFF : "Highdeal édite une solution de gestion dynamique des offres tarifaires à destination des opérateurs et fournisseurs de services Internet."

AB - Monsieur SOUDOPLATOFF, bonjour. Pouvez-vous présenter en quelques mots votre parcours et votre société, Highdeal ?

SD - Après des études très primaires, qui devinrent vite secondaires, c'est en passant dans la rue de la Montagne Ste Geneviève à Paris en septembre 1973 que je suis entré dans une prestigieuse école française.

A ma sortie, je me dirigeais vers la cartographie, confondant dessiner le monde et le changer... Après 5 ans à l'IGN, je quittais le traitement de l'image pour celui de la parole dans un centre de recherche d'un constructeur américain.

Après 5 ans chez , je décidais que la parole à une dimension ne valait pas mieux que l'image à deux, et me résignais à ne plus traiter que des problèmes ponctuels, en devenant Directeur d'un centre de recherche dans une grande SSII.

Après 5 ans chez Innovation, j'allais mettre en réseau le monde de la recherche et celui des entreprises dans une association, le Cercle pour les projets Innovants en Informatique. Heureusement, en parallèle, j'enseignais.

Avant d'atterrir à la direction de l'innovation de France Télécom, ou j'ai tenté pendant trois ans de rendre concrètes les profondes mutations qu'engendre le monde Internet, et finalement, j'ai fondé une entreprise en essaimage de France Télécom : Highdeal.

Editeur d'une solution de gestion dynamique des offres tarifaires adaptée aux problématiques des opérateurs télécom et des fournisseurs de services Internet, Highdeal a été créée en Mars 2000.

Avec les autres huit fondateurs de l'entreprise nous travaillions ensemble depuis 1996 sur un projet de moteur de tarification au Centre National d'Etudes des Télécommunications (actuellement France Télécom R & D).

Nous avions pressenti que les nouveaux modèles économiques en train de naître entraîneraient la nécessité d'inventer un nouveau mode de tarification et de valorisation des services.

Vu l'importance des travaux, le moteur de tarification est devenu une véritable suite logicielle. Avec l'accord de France Télécom nous avons créé la société Highdeal pour commercialiser ce logiciel.

Implantée aux Etats-Unis (Redwood Shores - Sillicon Valley) et en Europe (Londres et Paris), Highdeal est désormais une entreprise internationale qui emploie plus de 80 personnes.

Pour développer notre offre nous avons noué des partenariats techniques avec les plus grands constructeurs et éditeurs comme SUN, Oracle, , IBM, et avec des intégrateurs de services comme HP Consulting, Accenture, Cap Gemini Ernst&Young, etc.

AB - Quelles technologies et fonctionnalités utilise la solution logicielle de tarification, valorisation et facturation Highdeal Software Suite ?

SD - Les solutions développées par Highdeal reposent sur une plate-forme technique solide, ouverte, personnalisable, multi-plateformes et construite sur les derniers standards technologiques (Java / XML / SOAP).

L'architecture est novatrice : Fonctionnalités modulaires et adaptables ; approche par arbre de décision, assurant un calcul exact des factures ; APIs Java / XML ouvertes et exhaustives, permettant des implémentations rapides ; compatibilité multi plate-formes conforme aux standards du marché ; traitement des données en plusieurs modes (temps réel, batch, fil de l'eau) ; architecture logique à plusieurs niveaux (multi-tiers).

Highdeal Software Suite comprend trois fonctionnalités principales permettant :

La Tarification et la Simulation : Créer de manière très flexible des modèles tarifaires évolutifs et simuler des nouvelles offres tarifaires de façon simple et ce afin de définir la stratégie tarifaire la plus pertinente

Modifier en temps réel les prix, ajouter des critères de tarification (à la qualité de service, au volume, en fonction du zonage, de la période), gérer les monnaies, introduire des options au sein d'une offre tarifaire de base et les intégrer instantanément dans le système de facturation.

Concevoir facilement des offres promotionnelles, des tarifs exceptionnels, des bouquets de services, des remises, des forfaits sur mesure ou des solutions de paiement à l'acte destinés aux consommateurs finals. De simuler de nouvelles offres tarifaires de façon simple, compétitive et innovante grâce à une fonction qui permet de vérifier la rentabilité d'un modèle tarifaire avant sa mise en service effective.

La valorisation de services convergents : valoriser des volumes importants et des offres sophistiquées en temps réel (valoriser les données de consommation soit en mode synchrone ou en batch) ; mettre en production des offres tarifaires immédiatement sans développement supplémentaire ; gérer des contrats, implémenter les conditions générales des contrats et gérer les dates de validité de souscription.

La gestion des transactions en réseaux : modéliser des relations de partenaires à travers des chaînes de valeur , des commissions et du parrainage à plusieurs niveaux , tout en gérant dynamiquement les changements et les nouvelles offres ; automatiser le reversement aux partenaires ; gérer des chaînes de revente hétérogènes avec des modes divers de parrainages, commissions, achat en gros.

AB - A quel prix est-elle proposée ?

SD - Le prix de la solution dépend du nombre de transactions traitées. Ce n'est pas un prix fixe et il est difficile de vous donner une fourchette tellement cela dépend de la taille de l'entreprise utilisatrice.

Clairement, nous appliquons à nous-même ce que nous promouvons auprès de nos clients : la réussite d'une entreprise passe par la gestion intelligente du pricing de ses produits.

AB - Comment se distingue votre offre sur le marché du DTM (Dynamic Transaction Management) par rapport à la concurrence ?

SD - Alors que l'économie des services en réseau ait progressivement basculé d'une logique "produit" à une logique immatérielle, les transactions dépassent désormais le simple cadre des services uniques, à prix fixes, basés sur des relations directes vendeur-acheteur, pour concerner désormais des services convergents, à prix dynamiques basés sur la valeur, issus de ventes indirectes et de partenariats conclus entre de multiples intermédiaires.

C'est ce que le Yankee Group, a récemment identifié et codifié sous le terme de DTM ou gestion dynamique des transactions.

Les entreprises ont donc désormais besoin d'une solution de gestion dynamique des transactions pour prévoir et gérer leurs stratégies tarifaires en temps réel.

Highdeal Software Suite fournit le chaînon manquant requis pour créer et gérer de manière cohérente des offres assurant une garantie de bénéfices à des réseaux complexes de partenariats à valeur ajoutée.

Concrètement, le logiciel Highdeal Software Suite apporte un langage commun de tarification permettant aux directions marketing, financière et informatique de partager l'offre tarifaire sous tous ses aspects : financier (le service est-il rentable ?), marketing / ventes (le client est-il prêt à payer ?), informatique (la mise en œuvre informatique est-elle faisable rapidement ?).

Il permet la mise en place et l'ajustement d'offres tarifaires sophistiquées, personnalisées et évolutives, la valorisation de l'ensemble des transactions ainsi que leur facturation et ce pour tout type de services télécoms et Internet.

Notre offre est la seule actuellement à proposer des réponses fonctionnelles aux trois grandes caractéristiques du DTM :

La mise en œuvre rapide et validée financièrement d'offres complexes sur des services convergents et de diverses origines
La valorisation en mode synchrone, pré-payé et post-payé, pour des hauts volumes transactionnels de ces services convergents
Le calcul par transaction de la répartition financière le long de la chaîne de valeur

AB - Quelles sont les attentes de vos clients, opérateurs télécoms et fournisseurs de services Internet en la matière ?

SD - Nos clients sont principalement des fournisseurs de services mobiles et télécom sur IP (France Telecom, Wanadoo Services Pro, Maiaah!, CMC Telecom, Freever, Mediaserv, Sigefac, Euralba, Uconnect), des services de Call center (Linkeo), des agrégateurs de contenu (Mediapps, ISyndicate), des portails et des ASP (DoubleTrade).

Comme plus aucune offre ne démarre toute seule, à partir de zéro, et que nos clients doivent combiner au plus vite des "briques" de services existants pour packager une offre finale, ils ont besoin de définir rapidement des politiques tarifaires, de les tester et de les appliquer en temps réel.

Il leur faut aussi des moyens de feed-back pour faire évoluer leurs politiques tarifaires. C'est ce que notre solution leur apporte et c'est pour cela qu'ils choisissent de travailler avec nous. Ainsi ils peuvent s'adapter à la 'volatilité' des marchés, capturer, mesurer et partager la valeur de chaque transaction afin de garantir la rentabilité à chaque intermédiaire de la chaîne de valeur.

AB - Quels rapports entretient Highdeal avec France Télécom ?

SD - Des relations capitalistiques, commerciales et techniques.

Innovacom est depuis le début l'un des investisseurs principaux de Highdeal, et possède au jour d'aujourd'hui une part importante du capital. France Télécom possède également des bons de souscription en action dans Highdeal, donnés à l'origine en contrepartie du transfert à Highdeal du brevet et de la propriété du logiciel.

Par ailleurs, France Télécom est, à divers endroits, client et utilisateur de la technologie de pricing et de rating fournie par Highdeal.

Enfin, France Telecom R&D a évalué le logiciel, et l'utilise dans le cadre d'expérimentations ciblées, telle que la voix sur IP.

AB - Sur quels grands axes va se baser le développement de Highdeal en Europe et en Amérique du Nord ces prochaines années ?

SD - Aux Etats-Unis, via sa filiale Highdeal Inc. Celle-ci couvre en direct le territoire Nord-Américain. En Europe par le biais de constitutions de bureaux commerciaux, un premier a été créé à Londres.

En MEA, en Asie et en Amérique latine le développement passe par de grands intégrateurs ou bien en OEM avec des équipementiers présents localement.

Ce développement se fera essentiellement vers les opérateurs et les portails de contenus et de services, et au travers d'une offre de "add-on" de notre outil sur des systèmes de billing traditionnels.

AB - Monsieur SOUDOPLATOFF, je vous remercie.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Les trottinettes électriques, plus polluantes que les transports en commun
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Biocarburant : les vols long-courriers bientôt tous concernés ?
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top