Business Objects relie les données relationnelles et OLAP

0
Business Objects, fournisseur de solutions de business intelligence (BI), lance la version 2.7 de WebIntelligence, solution d'e-BI (interrogation, reporting et analyses en ligne).

Les nouvelles fonctionnalités de WebIntelligence regroupent notamment la navigation entre les données OLAP (Online analytical processing) et relationnelles, ainsi que des options supplémentaires d'interrogation (HTML/DHTML).

Avec cette nouvelle version, les clients de Business Objects doivent pouvoir standardiser leurs applications de business intelligence sur une solution unique.

Or, jusqu'ici, les entreprises devaient utiliser plusieurs outils pour obtenir une vue d'ensemble : un outil pour analyser les données synthétiques OLAP, un autre pour reconstruire leurs requêtes OLAP dans un environnement relationnel.

Pour accéder et analyser les données OLAP à partir d'un seul environnement, les utilisateurs de WebIntelligence 2.7 «n'ont pas besoin de maîtriser les méta-données, les filtres et les dimensions.»

«Avec WebIntelligence 2.7, nous restons fidèles à notre tradition en répondant aux besoins de tous les utilisateurs de solutions de business intelligence, depuis la personne qui consulte les rapports basiques à l'analyste chevronné», affirme Crispin READ, Vice-président chargé du marketing chez Business Objects.

WebIntelligence s'appuie sur une nouvelle interface XML. La solution est adaptée à différentes plates-formes : Hyperion Essbase, DB2 OLAP Server, Microsoft SQL Server Analysis Services et BW.

Les utilisateurs bénéficient ainsi des fonctionnalités OLAP clés : classement, filtrage de valeurs, tri, navigation dans les dimensions OLAP, sélection de données, et représentations synchronisées (tableaux et graphiques).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Trois questions à Anders HJORTH DG de l'agence webmarketing CVFM
Seiko baisse le prix de son smartpad
Panel On the Web interroge les internautes sur les législatives
IBM serait passé devant Oracle, mais resterait derrière BEA
Seiko baisse le prix de son smartpad
Trois questions à Anders HJORTH DG de l'agence webmarketing CVFM
Seiko baisse le prix de son smartpad
Panel On the Web interroge les internautes sur les législatives
IBM serait passé devant Oracle, mais resterait derrière BEA
Seiko baisse le prix de son smartpad
Haut de page