Yahoo! arrête les ventes aux enchères en Europe

pulmo
23 mai 2002 à 00h00
0

Yahoo! va cesser son activité de ventes aux enchères en ligne dans la plupart des pays d'Europe et a conclu un accord pour promouvoir le leader mondial eBay.

Echec sur les ventes aux enchères en ligne pour le portail ! qui, depuis plus d'un an, tente de diversifier ses sources de revenu pour réduire sa dépendance aux recettes publicitaires en forte chute.

N'ayant pas résisté à la concurrence du leader mondial eBay, du site marchand ou du site spécialisé européen QXL Ricardo, le célèbre portail Internet américain a donc décidé de stopper cette activité en Europe dans un délai de six semaines.

Selon le Wall Street Journal, les pays concernées par la fermeture sont la Grande-Bretagne et Irlande, la France, l'Allemagne, l'Italie et Espagne tandis que les sites de ventes aux enchères du Danemark, de la Suisse de la Norvège devraient perdurer, leur position étant plus solide.

A la place, Yahoo! a conclu un accord marketing pluriannuel avec son ex-rival eBay, principal site de vente aux enchères en ligne en Amérique du Nord et en Europe. Il s'agirait d'un accord de plusieurs millions d'euros, mais le montant exact n'a pas été révélé.

Concrètement, dès la fin de la semaine, eBay figurera comme site favori pour vendre des biens neufs ou d'occasion sur le portail Yahoo, ont annoncé conjointement les deux entreprises.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top