Le W3C démarre à Paris sa tournée européenne sur l’interopérabilité

Par
Le 22 mai 2002
 0

Le World Wide Web Consortium organise une tournée en Europe consacrée à l’interopérabilité, cette tournée a débuté à Paris et se terminera à Bruxelles le 3 juin

C'est une première : le World Wide Web Consortium (W3C) organise une tournée européenne sur le thème de l'interopérabilité.

La première journée d'information (recommandations et exemples d'utilisation) de ce «W3C Interop Tour» a eu lieu mardi 21 mai en France à la Maison de la chimie à Paris.

Le prochain rendez-vous se tiendra le 28 mai prochain à Vienne en Autriche au Crowne Plaza Vienna, puis le 30 mai en Irlande à Dublin au Central Hotel.

La tournée européenne du W3C se terminera à Bruxelles en Belgique le 3 juin 2002, au Diamant Building Congress Center.

Trois à quatre membres du W3C et des invités présentent lors de cette tournée «la manière dont les technologies s'articulent pour former la base technique d'un web évolutif», précise l'organisation dans un communiqué.

Le World Wide Web Consortium crée des standards pour le web en développant des technologies (spécifications, lignes directrices, logiciels et outils).

L'organisation est «hébergée» par trois organisations sur trois continents : Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux Etats-Unis, l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) en France, et l'université Keio au Japon.

Par ailleurs, certains bureaux régionaux de l'organisation vont maintenant gérer la présence du W3C dans des pays voisins :

Le bureau W3C du Royaume-Uni devient maintenant le bureau Royaume-Uni et Irlande ; celui de l'Allemagne, le bureau Allemagne et Autriche ; et enfin le bureau des Pays-Bas devient le bureau W3C Bénélux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg).

A ce jour, le W3C a publié plus de 40 recommandations sur l'utilisation des technologies web, notamment : le langage SMIL (synchronized multimedia integration language), le P3P (platform for privacy preferences), le langage XML (extensible markup language), le RDF (resource description framework) pour les méta données, MathML (mathematical markup language), et SVG (scalable vector graphics).

L'objectif de cette tournée européenne est d'expliquer comment ces technologies interagissent et se complètent les unes aux autres, et comment les développeurs peuvent bénéficier de leurs avantages.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top