Sylvain BARE DGA de AQC, conseil aux entreprises de services et aux start-up

01 juin 2018 à 15h36
0
AB - Monsieur BARE bonjour, pouvez-vous me présenter brièvement votre fonction au sein du cabinet AQC (Arilès Quality Consulting) ?

SB - Bonjour. Mes fonctions au sein de AQC sont les suivantes :

Développement commercial du cabinet sur la France
Développement des "produits" proposés par notre cabinet
Recherche et signature de partenariats avec des entreprises connexes à notre activité
Gestion des opérations de conseil et d'assistance

AB - Vous avez travaillé sur les défaillances des start up. Vous estimez qu'une démarche "qualité" peut aider une société de la nouvelle économie à trouver le chemin de la rentabilité. Quels sont les principaux axes d'une telle démarche ?

SB - Une démarche qualité est une véritable démarche globale de management. Elle touche tous les aspects de l'organisation.

Les principaux axes concernent :

La politique et la stratégie (positionnement, analyse des risques, tableaux de bord, etc.)
Les ressources et leurs allocations
La gestion des processus clef au développement (meilleure maîtrise et adaptation)
La gestion des hommes (adéquation à la culture d'une start-up et de leur complémentarité)

En résumé, il s'agit d'instaurer une culture de la systématique et de l'essentiel au service de la croissance et du développement de l'organisation.

AB - Quelles sont les spécificités des prestations d'AQC en la matière ?

SB - Les spécificités du cabinet sont quadruples :

Focalisation sur les entreprises de services et sur les Start-up
Orientation terrain et pragmatique des consultants, donc des actions proposées et mises en œuvre pragmatiques et éprouvées
Une approche complète du conseil, nous travaillons systématiquement sur 3 axes (Comportement, Organisation et Outils)
Mise à disposition de ressources d'exécution en complément de l'approche conseil classique

AB - Quel montant doit investir une jeune entreprise pour s'offrir de telles prestations ?

SB - Le montant pour une jeune entreprise est faible en comparaison des coûts de non qualité évités. La fourchette varie entre 10 jours à 50 jours de conseil. Le prix de la journée de conseil variant de 750 à 1 300 euros.

AB - Vous comptez parmi vos références Cybersearch et La Mine, quels services ont-elles choisis ?

SB - Cybersearch et La Mine ont opté pour la formalisation de l'ensemble de leur processus dans le but d'une introduction en bourse et d'une certification ISO 9001.

AB - Peut-on parler de retour sur investissement pour une entreprise qui aurait misé sur un projet de conseil en management de la qualité ?

SB - Absolument, le retour sur investissement peut se mesurer de plusieurs façons. En terme d'efficacité opérationnelle : réduction des dysfonctionnements, diminution du temps de traitement, augmentation de la pertinence des opérations marketing, meilleure rentabilité des projets lancés, etc.

AB - Monsieur BARE, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Gameloft déploie ses jeux sur Java et sur Brew
Haut de page