La fusion Comcast-ATT ébranle AOL.

Par
Le 24 décembre 2001
 0

Comcast remporte la filiale câblée d’ATT, prenant ainsi la place de leader mondial de la télévision par câble et de l'accès rapide à Internet et évince AOL

Comcast remporte la filiale câblée d'ATT, prenant ainsi la place de leader mondial de la télévision par câble et de l'accès rapide à Internet et évince AOL

La fin d'année marque la plus grosse fusion aux Etats-Unis et la naissance du leader mondial des cablo-opérateurs.
Pour la somme de 72 milliards de dollars, Comcast, actuel numéro 3 du secteur, rachète la puissante filiale câble d'ATT (ATT Broadband), après des mois d'épisodes à rebondissement pendant lesquels AOL, Comcast et Cox, ont bataillé pour obtenir la filiale câblée du géant des télécommunications.

La future entité ATT Comcast totalisera ainsi 22 millions d'abonnés (dont 15 millions apportés par ATT et 8 millions par Comcast), desservira 38 millions de foyers américain, et affichera 19 milliards de chiffre d'affaires. Elle prend la place de leader mondial de la télévision par câble et de l'accès rapide à Internet.

Il s'agit d'un gros revers pour le géant des media AOL 14, actuel deuxième câblo-opérateur américain (Warner Cable) avec environ 12,6 millions d'abonnés et qui mise gros sur son activité haut débit.

Mais Microsoft est venu contrer AOL Time Warner, son grand rival, en supportant l'offre de Comcast. Le géant des logiciels a apporté un soutien financier majeur à l'opération en acceptant de convertir 5 milliards de dollars prêtés à ATT en une participation dans la nouvelle compagnie.

Le patron de Comcast, Brian Roberts, deviendra PDG de la nouvelle entité, tandis que Michael Armstrong, PDG d'ATT, sera président du conseil d'administration. Cependant, la reprise d'ATT Broadband par Comcast devra obtenir le feu vert des autorités américaines de la concurrence et des actionnaires. Les deux entreprises espèrent boucler la fusion avant la fin 2002.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top