La Suède va-t-elle devenir le moteur européen de l’Internet mobile ?

Par Ariane Beky
le 03 décembre 2001
 0

La Suède est sur le chemin du succès en matière d’Internet mobile. Ses atouts : la gratuité de l’accès Internet et le taux d’équipement des foyers en portables.

La Suède est sur le chemin du succès en matière d'Internet mobile. Ses atouts : la gratuité de l'accès Internet et le taux d'équipement des foyers en portables.

En Suède l'accès à Internet est gratuit, la majorité des habitants est dotée d'un téléphone portable et un foyer sur deux est connecté au Réseau mondial.

Bien que les premiers réseaux GPRS soient opérationnels depuis la fin de l'année 2000 en Europe, le manque de combinés et de services adaptés, en plus de problèmes techniques, ont retardé le lancement grand public de cette technologie.

Pourtant en Suède, les opérateurs Telia, Tele2 et Europolitan AB offrent désormais ces services GPRS gratuitement !

Les opérateurs européens dans leur ensemble attendent avec impatience la généralisation du GPRS, test grandeur nature avant le lancement de la téléphonie mobile de troisième génération (UMTS).

Pour être en mesure de bien vendre ces services, les opérateurs sont à la recherche de l'application qui soit à même d'attirer les abonnés en nombre.

"Personne ne sait vraiment ce que pourrait bien être cette application gagnante, mais il faudra qu'elle soit simple et personnalisée", estime Chris BANNISTER Président de Hi3G, consortium suédois ayant obtenu une licence de troisième génération en suède.

Pour Michael KLUGE, en charge de la branche téléphonie mobile chez Europolitan, filiale suédoise de Vodafone : "La clé, c'est la communication."

Pour d'autres, le développement de la troisième génération passe par la très lucrative "pornographie".

Celle-ci, au même titre que les jeux et les paris, "permettra le développement de l'Internet mobile", affirme Bo DAHLBOM, président de SITI AB (The Swedish Research Institute for Information Technology), l'institut suédois pour les technologies de l'information.

Même son de cloche chez Tele2 : "Sexe, Dunhill et rock'n'roll ont toujours fait vendre", rappelle Lars-Johan JARNHEIMER, Directeur général de l'opérateur.

Qui pourrait le nier ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top