Le Président de l’ART analyse le développement des hauts débits

Par
Le 27 novembre 2001
 0

Jean-Michel HUBERT, Président de l’Autorité de régulation des télécommunications, présentait une analyse des hauts débits en France à l’IDATE 2001.

Jean-Michel HUBERT, Président de l'Autorité de régulation des télécommunications, présentait une analyse des hauts débits en France à l'IDATE 2001.

Dans un discours prononcé à l'occasion des 23ème Journées Internationales de l'IDATE 22 - 23 novembre à Montpellier, Jean-Michel HUBERT, Président de l'Autorité de régulation et des télécommunications (ART), présentait une analyse du développement des hauts débits en France et en Europe devant un public d'experts.

Serge TCHURUK (Alcatel), Kurt HELLSTRÖM (Ericsson), Hiroshi NAKAMURA (NTT Docomo), Jean-Yves GOUIFFES (France Télécom), comptaient parmi les professionnels présents à la conférence organisée par l'IDATE : "Les hauts débits pourront-ils être un facteur décisif de rebond des télécoms ?"

Le Président de l'ART estime que l'Internet haut débit via le DSL (Digital Line), le câble et la Boucle locale radio (BLR) apportera "une contribution importante" au développement du secteur.

Néamoins, M.HUBERT soulignait que seulement 6,4% des foyers français connectés à Internet disposaient d'un accès haut débit en août 2001 (NetValue).

L'AFA estime pour sa part à plus de 6 millions le nombre total d'abonnés individuels à Internet en juin 2001 au niveau national, soit deux millions de plus que l'année dernière à la même date.

"Le développement des hauts débits crée les conditions d'une rupture dans les usages, et sa réalisation effective passe aussi par l'offre de nouveaux services", soulignait M.HUBERT.

"Le monde d'Internet est en pleine transformation : difficultés du modèle économique actuel, multiplication des voies d'accès, évolution vers la norme IPV6, émergence de l'Internet mobile, restructuration des acteurs : fournisseurs d'accès et de services."

Les réseaux qui permettront le développement de l'accès à haut débit "sont en cours de déploiement", notamment pour la téléphonie mobile de troisième génération, ajoutait le Président de l'ART.

Pour conclure, Jean-Michel HUBERT rappelait que l'objectif immédiat est de "mettre en œuvre le dégroupage sur le terrain."
Modifié le 18/09/2018 à 14h09

Les dernières actualités

scroll top