Microsoft veut régler à l'amiable les plaintes antitrust privées

Par
Le 20 novembre 2001
 0

D’après le Wall Street Journal, Microsoft négocierait le règlement à l'amiable de plaintes antitrust émanant du privé.

D'après le Wall Street Journal, Microsoft négocierait le règlement à l'amiable de plaintes antitrust émanant du privé.

Après avoir signé un accord à l'amiable avec le Département américain de la Justice (US-DOJ) dans le cadre de son procès antitrust, Microsoft serait sur le point de réaliser un compromis du même type avec les auteurs de poursuites privées, selon l'édition électronique du Wall Street Journal.

Selon le Journal l'accord proposé représenterait 1,1 milliard de dollars.

Dans le cadre de cet accord, le numéro un mondial du logiciel aurait accepté de fournir des ordinateurs et des logiciels aux 14 000 écoles les plus démunies des Etats-Unis dans les cinq prochaines années.

Un geste ''de bonne volonté'' qui pourrait entraîner la résolution d'actions en justice d'ordre privé menées contre le géant du logiciel.

Cette initiative fait suite à de nombreuses critiques reprochant à Microsoft d'avoir abusé de sa position dominante sur le marché pour imposer ses logiciels à des millions de consommateurs.

D'après le Wall Street Journal, si l'accord était approuvé une centaine de plaintes pourraient être abandonnées.

Par ailleurs, le Journal précise que les termes de cet accord auraient été négociés ce week end, et que ceux-ci doivent être approuvés par le juge du dictrict de Baltimore Frederick MOTZ chargé du dossier.

Vendredi dernier Microsoft aurait déjà tenté de trouver un terrain d'entente avec les 9 Etats américains, sur 18 plaignants, toujours opposés à l'accord à l'amiable conclu avec le Département américain de la Justice.

Selon le Washington Post, Microsoft aurait proposé à ces 9 Etats réfractaires de payer leurs frais de procédure.

Aucun représentant de Microsoft n'a cependant souhaité commenter ces informations.

Quoiqu'il en soit, il est sûr aujourd'hui que le groupe dirigé par Steve BALLMER veut en finir avec le procès antitrust qui a été intenté contre lui aux Etats-Unis.
Modifié le 18/09/2018 à 14h09

Les dernières actualités

scroll top