Valtech retrouve le chemin de la profitabilté

Par
Le 15 novembre 2001
 0

L'agence Web a renoué avec la profitabilité au troisième trimestre, grâce à son plan de restructuration engagé en juin et poursuit son rallye haussier boursier

L'agence Web a renoué avec la profitabilité au troisième trimestre, grâce à son plan de restructuration engagé en juin et poursuit son rallye haussier boursier

L'agence Web Valtech déficitaire et qui a vu son cours de bourse s'effondrer ces derniers mois, vient de publier pour son troisième trimestre, des chiffres qui ont redonné sourire aux investisseurs : un excédent brut d'exploitation de 2,2 millions d'euros, en hausse de 7,7% par rapport à 2000, pour un résultat d'exploitation de 1,3 million d'euros.

Pour la société, il s'agit de la preuve que les efforts de restructuration engagés dès le mois de juin 2001 pour faire face à la dégradation de la conjoncture économique se sont révélés rapidement efficaces.

Sur les 9 premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint 89,8 millions d'euros, soit une croissance de 60% par rapport à l'exercice 2000, à périmètre comparable la croissance atteint 21%.

Le chiffre d'affaires du 3ème trimestre s'élève à 28,4 millions d'euros ce qui est légèrement supérieur aux dernières prévisions communiquées. La croissance s'établit à 13% par rapport à l'exercice 2000, à périmètre comparable le chiffre d'affaires est stable.

Jean-Yves Hardy, PDH de Valtech, affirme que « La forte réduction des coûts réalisée au cours des trois derniers mois a pu être menée en parallèle d'un effort de relance de notre développement commercial. Nous devrions en tirer les premiers bénéfices au 4ème trimestre avec une croissance organique séquentielle supérieure à 10%. Enfin, notre position de trésorerie (8 millions d'euros) est revenue à un niveau satisfaisant. »

Valtech prévoit un chiffre d'affaires compris entre 31,5 et 32 millions d'euros au 4ème trimestre, avec un excédent brut d'exploitation (EBITDA) compris entre 2,8 et 3,1 millions d'Euros et un résultat d'exploitation (EBITA) compris entre 1,8 et 2,1 millions d'Euros.

Pour 2002, le groupe table sur une croissance organique de 15 à 25% et une marge d'exploitation de 7 à 9%.

En l'espace de 3 séances, le titre s'est apprécié de près de 70% à la bourse de Paris !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top