Lancement du site de Tagsys

pulmo
09 novembre 2001 à 00h00
0
L'ancienne division du fabricant de cartes à puce Gemplus, spécialisée en dans le suivi intelligent des objets arrive sur la toile

Devenue une structure indépendante en août 2001, la société Tagsys, ancienne division du fabricant de cartes à puce Gemplus, est spécialisée en solutions de « smart asset tracking », ou suivi intelligent des objets.

L'entreprise vient de lancer son site internet le 15 octobre dernier. Il présente l'activité et les solutions proposées par l'entreprise en matière de traçabilité de produits à destination des industriels.

Le site propose également une mise en scène animée des utilisations possibles dans différents secteurs d'activités du système RFID (Radio Frequency IDentification), innovation technologique en terme d'identification et de traçabilité.

Une partie extranet, qui est réservée aux partenaires de Tagsys, permet de renforcer les échanges au sein d'une communauté d'intérêts très active, qui regrouperait plus de 100 sociétés dans le monde entier, visant à favoriser le déploiement mondial de solutions réalisées localement.

C'est la Web Agency Orange Art qui a réalisé le site mettant en place deux univers distincts : le premier, carré et sobre, permettant d'accéder aux informations « corporate » et aux produits, le second, très "high tech" et dynamique, renfermant dans une animation flash l'ensemble des solutions déjà réalisées.
Modifié le 20/09/2018 à 14h26
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Étouffé par les sanctions américaines, Huawei également lâché par les fondeurs chinois
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
scroll top