La famille du cofondateur d’Hewlett-Packard refuse la fusion avec Compaq

Par
Le 07 novembre 2001
 0

La famille Hewlett, qui détient 5% du capital de Hewlett-Packard, s'oppose à la fusion avec Compaq, jugeant que le constructeur n’est pas l’associé idéal

La famille Hewlett, qui détient 5% du capital de Hewlett-Packard, s'oppose à la fusion avec Compaq, jugeant que le constructeur n'est pas l'associé idéal

Une coalition formée de membres de la famille Hewlett contrôlant encore plus de 5% des parts dans le fabricant américain d'ordinateurs Hewlett-Packard (soit 100 millions de titres) a annoncé son intention de voter contre l'acquisition de Compaq pour un montant de 24,87 milliards de dollars.

Les membres de la famille, Walter Hewlett, Eleanor Hewlett Gimon et Mary Hewlett Jaffe (les enfants du co-fondateur du groupe,William Hewlett) ainsi que le trust et la fondation William Hewlett voteront contre la fusion si les deux groupes mènent leur projet à bien et le présentent aux actionnaires pour approbation.

Cette fusion des deux groupes américains d'informatique, qui avait été annoncée début septembre, pourrait pourtant placer la nouvelle entité sur un pied d'égalité avec le leader actuel, 17.

Mais Walter Hewlett déclare dans un communiqué : « Je suis fermement convaincu qu'une alliance avec Compaq n'apportera pas au groupe Hewlett-Packard ce dont il a le plus besoin pour créer de la valeur ajoutée pour les actionnaires. Hewlett-Packard doit se développer dans les imprimantes et l'imagerie ainsi que dans les services et les serveurs haut-de-gamme », estime-t-il. « Or une fusion accroîtra avant tout sa dépendance à l'égard du PC, un secteur qui ne croît pas et ne dégage pas de bénéfices, et à l'égard des serveurs de bas-de-gamme. »

Pour sa part, le groupe informatique a réitéré sa volonté de fusionner avec son concurrent Compaq, malgré la désapprobation exprimée par la famille Hewlett, et s'attend à un feu vert des actionnaires.
"Nous regrettons beaucoup la décision de la famille Hewlett même si nous ne sommes pas surpris", a déclaré le groupe.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top